Vous êtes ici

Médaille de VERMEIL de l'Académie

Présentation
La médaille de Vermeil peut être proposée : - pour des collaborateurs techniques proches de la retraite qui ont rendu, au cours de leur carrière, d’éminents services à des équipes de recherche, - pour des responsables de travaux récents et encore peu connus, mais dont il apparaît déjà clairement qu’ils auront des conséquences importantes, - pour des auteurs d’ouvrages dont l’analyse a déjà été retenue pour l’analyse d’ouvrage faite par l’Académie et dont la qualité et l’originalité sont particulièrement remarquable dans le cas d’ouvrages collectifs, une seule personne peut être distinguée.
Candidature
Les propositions concernant l’attribution de cette médaille peut être faite chaque année par chacune des dix sections de l’académie ou par le Bureau de l’Académie.
Attribution
L'attribution est faite par la Commission académique.

2017

Claude BRÉCHET, pour son implication dans le développement des techniques spectrométriques et pour leur opérationnalité au service de la plateforme d’écologie de Nancy. (Rapporteur : Jacques Ranger).

Dominique COUTINOT, entomologiste français mondialement reconnu qui a forgé des liens uniques de coopération entre les Etats-Unis et la France et rayonne de manière originale dans le développement des échanges internationaux. (Rapporteurs : Charles Vincent et Catherine Regnault-Roger).

Marie CUQ a ouvert un champ de recherche en droit en posant des questions nouvelles avec pertinence, au service de la sécurité alimentaire dont elle fait un diagnostic précis à l'échelle du droit international et de la mondialisation. (Rapporteur : François Collart-Dutilleul).

Bruno FOGLIANI, pour ses travaux remarquables sur la restauration écologique des sols dégradés par l’activité minière, la caractérisation des mécanismes évolutifs des plantes ancestrales endémiques, et la caractérisation des mécanismes d’adaptation des plantes endémiques aux fortes concentrations en métaux. Ces travaux ont un fort impact au plan économique et agronomique pour le développement futur de la Nouvelle-Calédonie. (Rapporteurs : Dominique Job et Françoise Corbineau).

François LÉGER, qui a été directeur de l'UMR Sadapt, Inra Agroparistech a eu, tout au long de sa carrière, des activités de recherche et d'enseignement dans les domaines de l'élevage et de l'agroécologie. Il a eu également des responsabilités dans la rédaction et la mise en œuvre des MAE (mesures agro-environnementales) et des CTE (contrats territoriaux d'exploitation). (Rapporteur : François Papy).

Olivier PICARD, pour sa grande capacité d’animation et de travail, sa maîtrise d’une palette variée de thématiques et sa faculté d’intégration de ces dernières au profit d’une gestion forestière durable et multifonctionnelle adaptée à la forêt privée, il mérite amplement que lui soit décernée la médaille de vermeil de l’Académie d’agriculture de France. (Rapporteur : Jean-Luc Peyron).

Jean-Luc POULAIN, défenseur des intérêts de la profession, un parfait ambassadeur et promoteur de l'agriculture moderne, pour une alimentation adaptée à notre Société et au maintien de l'environnement, tout en défendant un revenu correct et en recherche constante pour minimiser les contraintes. (Rapporteurs : Lucien Bourgeois et Joseph Garnotel).

Frédéric THOMAS, agriculteur globe-trotter, pionnier du travail du sol simplifié et des couverts végétaux, mais aussi créateur de la revue TCS, infatigable animateur du site de l’agriculture de conservation, de l’association BASE et d’autres projets d’agriculture durable. (Rapporteur : Jean-Louis Bernard).

Gilles TRAN, créateur et animateur de la Banque de Données française de l’Alimentation Animale (1990), des tables alimentaires multi-espèces traduites en Anglais, Espagnol et Chinois (2002-2004) et du site international « Feedipedia », encyclopédie en ligne sur les ressources alimentaires (AFZ-INRA-CIRAD-FAO). (Rapporteur : Daniel Sauvant).

♦ L’association Bleu Blanc Cœur créée en l’an 2000 par Pierre WEILL propose d’introduire en alimentation animale des sources végétales riches en oméga 3 afin de garantir des produits sains et de qualité pour le consommateur. (Rapporteur : Georges Vermeersch).

2016

♦ Serge BAZIN, pour son engagement dans le conseil aux éleveurs laitiers notamment comme directeur de France Conseil Elevage. (Rapporteur : Claude Béranger).

♦ Alain BERTHELOT, pour son action remarquable en faveur du peuplier concernant le transfert du progrès génétique et l’amélioration de sa sylviculture. (Rapporteurs : Georges-Henri Florentin et Yves Birot).

♦ Martine BOUISSOU-MATET YERLE, pour le développement de méthodologies originales et son travail remarquable qui ont contribué à montrer le rôle capital que joue l’organisation nucléaire dans la régulation de l’expression des gènes et l’animation d’une plateforme de contrôle chromosomique pour la production bovine et porcine. (Rapporteur : Dominique Job).

♦ Richard BRAND, pour son activité innovante en matière d’étude des variétés, sa capacité à intégrer les exigences réglementaires et à les communiquer au niveau international et pour son intérêt soutenu pour les ressources génétiques. (Rapporteurs : Yvette Dattée et André Gallais).

♦ Michel CHAUVET, pour son activité de publication d’ouvrages, en particulier son ouvrage sur la biodiversité et celui sur Nikolai Vavilov à une époque où l’on parle beaucoup de biodiversité. (Rapporteurs : André Charrier, Yvette Dattée, André Gallais et Jean-Claude Mounolou).

♦ Joël DAROUSSIN, pour sa mise en œuvre par informatisation de modèles portant sur les sols, leur érosion, et les dynamiques des agro-climato-cultures. Mais aussi pour réaliser des transferts d’échelle à l’aide des systèmes d’information géographiques. (Rapporteur : Michel-Claude Girard).

♦ Odile DUVAL, pour sa contribution à l'émergence des nouvelles technologies en Science des sols : bases de données, intégration et partage des données, cartes, au service du collectif. (Rapporteurs : Daniel Tessier et Ary Bruand).

♦ Luc ESPRIT, durant sa longue carrière au service de l’agriculture, Directeur général de Maïz’ Europ’ et de l’AGPM, cet économiste a marqué de son empreinte la production française et européenne de maïs et de sorgho. (Rapporteurs : Jean-Louis Bernard et Bernard Ambolet).

♦ Christian GALANT, pour son rôle dans la gestion et le développement des archives orales (Archorales) de l'INRA et du CIRAD (collecte et traitement de l'information, stockage et diffusion, publications) permettant une meilleure connaissance des métiers et de l'évolution de la pensée scientifique dans la recherche agronomique. (Rapporteur : Philippe Lacombe).

♦ Martial MARGUET, Président de l’Institut de l’élevage depuis 9 ans, joue un rôle essentiel dans la qualité des travaux du département économie et dans la notoriété française, européenne et mondiale des publications mensuelles «Tendances lait et viande» et «Dossiers économie de l’élevage». (Rapporteur : Jean-Claude Guesdon).

Avec la création en 1975 de l’ADIV et l’animation de cet Institut technique de l’aval des filières viandes et produits carnés pendant plus de 30 ans, Michel SAUDAN a accompagné l’industrialisation des filières viandes en France et en est un des grands artisans. L’ensemble de ses activités a permis le développement et la compétitivité de cette industrie, tout en apportant aux consommateurs des produits de qualité, en mariant innovation et pragmatisme. (Rapporteur : Didier Majou).

2015

• Hélène BERGES, pour la création d’un centre national de ressources génomiques végétales unique en France et en Europe et son travail remarquable qui a contribué à décrypter la complexité des génomes des plantes. (Rapporteurs : Dominique Job et Georges Pelletier).

• Elsa BERTHET, pour ses recherches en Sciences de gestion sur la conception des agro-écosystèmes (associant les performances économiques, sociales et environnementales de l’agriculture). (Rapporteur : Philippe Lacombe).

Au sein de l’INRA, Éric BEUVIER a permis des avancées majeures dans la compréhension des mécanismes de formation de la qualité des fromages traditionnels, en particulier des fromages au lait cru, en prenant en compte plusieurs facettes de la qualité (sensorielle, sanitaire, santé). (Rapporteur : Didier Majou).

• Daniel CARON, pour sa carrière de phytopathologiste ayant créé des outils nouveaux à l’ITCF puis chez Arvalis, permettant de surveiller les accidents des cultures et les nombreuses collaborations public –privé et internationales qu’il a développées, ses actions de formation, son implication dans la communication, ainsi que son esprit d’ouverture, de dialogue et de partage des savoir-faire scientifiques et techniques. (Rapporteur : Catherine Regnault-Roger).

• Françoise CLÉMENT, responsable d’une importante direction technico-scientifique à l’IFCE, s’est toujours attachée au développement de la filière équine. Soucieuse d’innovation, compétente et habile, elle a su valoriser au mieux, en pratique, les résultats de la recherche scientifique. (Rapporteurs : Gilbert Jolivet de Emmanuel Rossier).

• Lydie DUFOUR, pour son implication active dans un dispositif expérimental de longue durée en agroforesterie au service de la transition de l’agriculture française vers l’agroécologie. (Rapporteurs : François Briat et Jacques Roy).

• Guy LANDMANN, pour la qualité et la continuité de son engagement à l’interface science/décision sur les grandes questions relatives aux écosystèmes forestiers, et son rôle national et international reconnu dans l’animation de la recherche et l’expertise collective. (Rapporteur : Jean-Paul Lanly).

• Jean MAGIMEL a dirigé de nombreux organes de la presse agricole. Il pilote depuis 2005 la revue PAYSANS, une revue d’éducation populaire qui met à disposition de ses lecteurs des articles de réflexion sur l’économie et la politique agricoles. (Rapporteur : Lucien Bourgeois).

•Au cours d'une longue carrière consacrée à la lutte antiérosive dans le Pays-de-Caux, Jean-François OUVRY a assuré d'une façon remarquable la liaison entre scientifiques et gestionnaires du territoire par son implication dans la recherche appliquée et son engagement dans la mise en oeuvre de politiques publiques locales. Il a mis au point des démarches de coordination entre recherche et action qui, au delà du Pays-de-Caux, portent sur les fonctions territoriales de l'agriculture. (Rapporteur : François Papy).

• Alain TOPPAN, biologiste moléculaire et communicateur talentueux, a coordonné au niveau européen et mondial d’importants programmes dans le domaine des biotechnologies, dirigeant avec succès des équipes de recherche dont les travaux sont reconnus par la communauté des sélectionneurs. (Rapporteurs : Philippe Gracien et Jean-Louis Bernard).

2014

Jean-Charles BASTIEN, pour l’excellence de son engagement au service du progrès génétique des arbres forestiers et de sa diffusion. (Rapporteur : Jean-Marc Guehl).

• Olivier DELAHAYE, pour ses travaux sur les réformes agraires en Amérique latine, matériel de premier ordre à mobiliser dans les débats contemporain sur « l’agriculture familiale ». (Rapporteur : Jean-Marc Boussard).

Marc DEPESTELE, pour son esprit d’entreprise remarquable mis au service de la production française de lin avec une ligne de conduite qui consiste à avoir le courage de ne pas faire comme tout le monde… (Rapporteurs : Jean-Louis Maurice et Jean-Louis Bernard).

Cyril GIRARDIN, pour son rôle déterminant dans la mise au point et l'utilisation de méthodes et la réalisation de travaux en biogéochimie et spectrométrie de masse isotopiques sur les matières organiques des sols. (Rapporteurs : Daniel Tessier et Georges Pédro).

Michel JAVOY, pour son engagement et sa compétence en matière de connaissance du milieu horticole professionnel et amateur. (Rapporteurs : Yvette Dattée et Henri Delbard).

Claire ROGEL-GAILLARD, pour sa contribution au séquençage du génome du porc, ses travaux sur le contrôle génétique de la réponse immunitaire chez le porc et sur le métagénome intestinal du porc. (Rapporteur : Jeanne Grosclaude).

Roland SALESSE, après de brillants travaux d’abord centrés sur la physiologie de la reproduction (premier clonage d’un récepteur d’hormone hypophysaire) puis, sur la physiologie sensorielle olfactive (il a créé une unité de recherche démontrant ses modulations par l’état physiologique de l’animal), il s’investit pleinement dans la dissémination de la culture scientifique vers le grand public. (Rapporteur : Annick Faurion).

Jean-Philippe SIBLET, comme Directeur du Service du Patrimoine Naturel du Muséum, a assuré le développement de ce service, qui assure expertises nationales et internationales sur la biodiversité, sous l’autorité du Ministère de l’environnement. (Rapporteur : Denis Couvet).

Jean VERCHERAND, cité pour sa contribution de chercheur économiste et historien à l’histoire du syndicalisme et des organisations professionnelles agricoles d’une part, et à l’enseignement d’autre part, par la production d’ouvrages, en français et en anglais, portant sur « le marché du travail, un marché pas comme les autres ». (Rapporteur : Jean-Christophe KROLL-RABOTIN).

Daniel VEZON, pour une carrière qui l’a mené de l’expérimentation au champ à la biologie cellulaire où son  investissement auprès des chercheurs a été décisif dans les progrès spectaculaires de la connaissance de la recombinaison et de la méiose chez les plantes. (Rapporteur : Georges Pelletier)
 

2013

Jean Charles BOCQUET, après une carrière française et internationale vouée à la mise au point de solutions nouvelles pour la protection des cultures a participé comme directeur de l’UIPP à l’évolution des bonnes pratiques phytosanitaires et au dispositif de collecte de déchets ADIVALOR. (Rapporteurs : Christian Maréchal et Jean-Louis Bernard).

Hubert CHIRON a conçu le fournil expérimental basé à Nantes afin d’assurer les tests de contrôle de la valeur boulangère des blés en relation étroite avec les départements de génétique et d’amélioration des plantes. Il a participé aux principaux programmes de recherche en France dans le domaine de la panification et est acteur dans le projet européen « Dream » sur les produits céréaliers. (Rapporteur : Christiane Mercier).

Georges CHOUBERT, pour la mise au point, le développement et la valorisation mondiale d’un appareil de collecte en continu des rejets solides des poissons et ce en relation avec un industriel.

Christian DUPRAZ, pour son rôle déterminant dans l’initiation et le développement des travaux scientifiques et techniques sur les systèmes de culture agroforestiers, et leurs applications en agriculture. (Rapporteurs : Jean-Claude Germon et François Papy). 

Bruno HERAULT, pour ses travaux de prospective et ses responsabilités éditoriales au Conseil d’analyse stratégique puis au ministère de l’Agriculture. (Rapporteur : Philippe Lacombe).

Alain JAUNEAU, responsable d’une plateforme de microscopie couvrant de vastes champs d’application, notamment grâce à l’introduction de techniques innovantes d’imagerie « sur le vivant ». (Rapporteur : Marie-Thérèse Esquerré-Tugayé).

Jean-Pierre LEGEARD, pour l’ensemble de sa carrière au service du maintien et du développement des activités pastorales dans les espaces méditerranéens. (Rapporteur : Gilles Bazin).

Daniel LEJEUNE, pour sa connaissance historique et botanique du secteur horticole : les hommes, les plantes, les jardins, leur histoire. (Rapporteur : Yvette Dattée).

Jean-Claude PIERRAT, pour les éminents services rendus à des équipes de recherche dans les domaines statistiques et informatiques. (Rapporteur : Bernard Roman-Amat).

Armelle RACAPE, pour sa contribution significative aux travaux et techniques du laboratoire de chimie et au suivi de la qualité des eaux des bassins versants en Bretagne. (Rapporteur : Daniel Tessier).

2012

Maggy BIEULAC-SCOTT, pour sa contribution, à travers l’observatoire transdisciplinaire qu’elle a créé et animé au CNIEL, au développement des approches historiques, socio-anthropologiques et culturelles de l’alimentation et des domaines particuliers concernant le lait. (Rapporteurs : Joseph Bonnemaire et Jean-Paul Jamet).

Philippe BOULLET, a développé des approches novatrices de la gestion des exploitations agricoles et assuré des liaisons fortes entre le monde de la recherche, les professionnels et l’administration. (Rapporteur : Bertrand Hervieu).

Jean-Louis ESCUDIER, a permis le développement et l’exploitation d’un ensemble d’innovations majeures, principalement en techniques séparatives et extractives sur raisin et vin, tout en préservant leurs qualités œnologiques. (Rapporteur : Didier Majou).

Jean-Claude GÉGOUT, pour l’originalité, l’importance et l’utilité de ses travaux relatifs à l’influence des facteurs du milieu sur la distribution des arbres forestiers et sur son évolution spatiale et temporelle en relation avec les changements climatiques. (Rapporteur : Bernard Roman-Amat).

Hélène JAMMES, pour la conduite d’une recherche fondamentale et appliquée féconde sur les processus épigénétiques à l’œuvre dans la reproduction sexuée et le développement embryonnaire. (Rapporteur : Jean-Claude Mounolou).

Michèle LARGETEAU, a eu une carrière technique exemplaire au sein de l’INRA, alliant une implication remarquée dans son unité de recherche et une progression personnelle en passant tous les concours de la fonction publique du cadre technique, puis en opérant courageusement une reprise d’études, qui l’ont conduite à soutenir un doctorat puis une HDR (à 60 ans). Ingénieur d’études à l’INRA, elle est aujourd’hui reconnue internationalement comme une spécialiste de l’amélioration des champignons comestibles. (Rapporteur : Catherine Regnault-Roger).

Jean-Marie MACHET, pour ses travaux sur le couplage des cycles du carbone et de l'azote et sur le développement d'outils d’aide à la décision de la maîtrise de la fertilisation azotée des cultures. (Rapporteur : Jean-Luc Julien).

Gérard MORICE, pour son activité axée sur le développement de l’information et du conseil aux agriculteurs et une démarche de progrès continu dans le domaine de la protection de l’environnement. (Rapporteurs : Christian Maréchal et Jean-François Colomer).

Louis-Marie VOISIN, a réussi à maintenir la publication régulière de la revue Pour, constituée de sujets thématiques sur l’économie et la sociologie du monde rural (Rapporteur : Lucien Bourgeois).

Sylvie ZASSER, responsable du bureau éditorial de la revue interdisciplinaire Natures Sciences Sociétés, pour le travail qu'elle y accomplit avec beaucoup de compétence et de talent au sein des comités de rédaction et de lecture de cette revue d’échanges interdisciplinaires de haut niveau, soutenue par les grands organismes de recherche français. (Rapporteur : Henri Descamps).

2011

Nicole BAUCHET, pour sa contribution au rayonnement de la recherche scientifique dans le domaine de l’économie rurale et de l’agroalimentaire au travers de la publication d’une revue scientifique « Economie Rurale », et de l’animation d’une société savante (SFER) regroupant enseignants, chercheurs et responsables professionnels (Rapporteurs : André Neveu et Bernard Roux).

Michel COLLONGE, pour avoir dispensé une information de qualité et des outils d’aide à la décision au service des agriculteurs et du développement agricole (Rapporteur : Laurice Pechberty).

Daniel DERCHUE, pour ses travaux de conception et de réalisation de machines originales de récolte (petits fruits et plantes aromatiques) et ses conseils avisés et recherchés des agriculteurs du monde entier (Rapporteur : Patrice Desmarest).

Maurice DESRIERS, pour ses contributions à l’édification d’un appareil statistique renouvelé, fiable et précis d’appréciation de l’agriculture française (Rapporteur : Jean-Marc Boussard).

Hervé GAILLARD, pour ses travaux au service de la collectivité de science du sol et notamment pour la mise en place et l’animation d’un laboratoire de physique du sol de l’INRA à Orléans (Rapporteur : Jacques Ranger).

Saurin HEM, pour une contribution significative au développement d’une aquaculture tropicale durable par la recherche de méthodes d’élevage innovantes, pionnières de l’intensification écologique (Rapporteur : Jérôme Lazard).

François KOCKMANN, pour une carrière dans les services agronomiques des Chambres d’agriculture, maintenant des liens constants avec l’enseignement et la recherche au service d’une gestion durable des territoires agricoles (Rapporteur : François Papy).

Dominique LABORDE-JOURDAIN, pour la gestion exemplaire de programmes de recherche nationaux et internationaux dans le domaine agro-alimentaire (en particulier Génoplante en génomique des végétaux) (Rapporteurs : Dominique Job et Georges Pelletier).

Louis-Michel NAGELEISEN, pour ses travaux sur la santé des forêts en général, l’entomologie et les scolytes en particulier, et pour son rôle déterminant dans le domaine du suivi sanitaire des forêts (Rapporteur : Jean-Luc Peyron).

Brigitte ROUSSEAU, pour ses compétences appréciées en nutrition et son action efficace en matière de réglementation des aliments, action appréciée en France comme en Europe (Rapporteur : Jean-François Du Pin de La Guérivière).

2010

Anne-Marie ADINE, pour ses travaux de vulgarisation de l’alimentation et de la diététique avec des mots simples au travers d’interventions, de publications et de conseils. (Rapporteur : Any Castaings).

Henri CIESIELSKI, pour sa contribution, comme directeur, au rayonnement du laboratoire d’analyses des sols de l’INRA à Arras et au développement d’outils performants de gestion de la fertilité des sols. (Rapporteur : Daniel Tessier).

Dominique FLURA, pour l'ensemble de ses travaux consacrés au bon fonctionnement et au dépouillement de résultats d’expériences de terrain, l’ensemble accompagné de montages adéquats de laboratoire. (Rapporteur : Alain Perrier).

Roger LE GUEN, pour ses recherches en sociologie des professions agricoles et ses travaux sur l’activité collective des agriculteurs. (Rapporteur : Philippe Lacombe).

Pierre LE ROY, pour son expertise de premier plan dans le domaine des grandes cultures et pour son regard humaniste sur l’agriculture. (Rapporteur : Jean-Marie Pierre).

Michel MOREL, a largement contribué à démontrer le rôle clé joué par le bon usage et le bon réglage des pulvérisateurs pour économiser les produits phyto et préserver l’environnement. (Rapporteurs : Jean-François Colomer et Laurice Pechberty).

Louis NARDI, pour sa contribution à la place de la France comme premier producteur de graines de betteraves à sucre pour le sous-continent européen. (Rapporteur : Daniel Dattée).

André PFLIMLIN, pour sa contribution reconnue en France et en Europe au progrès des élevages et ceci depuis 40 ans. (Rapporteur : Claude Béranger).

Michel ZIVY, pour sa contribution essentielle à la protéomique végétale et son implication dans la direction d’une plate-forme régionale d’analyse protéomique d’intérêt national. (Rapporteur : Dominique Job).

2009

Bernard BACHELIER, pour son œuvre de chercheur et de responsable au sein du CIRAD et son implication dans la fondation FARM. (Rapporteur : André Neveu).

Vincent CHATELIER, pour ses travaux originaux sur les soutiens publics aux agricultures. (Rapporteur : Philippe Lacombe).

Paul GAILLARDON, pour son expertise dans le domaine du devenir et du comportement des produits phytopharmaceutiques dans l’environnement. (Rapporteur : Jean-Louis Rivière).

Daniel GUÉRIN, pour sa compétence en matière de connaissance de la génétique et de l’expression phénotypique chez le maïs et sa disponibilité pour la profession des semences. (Rapporteur : Yvette Dattée).

François HAQUIN, pour l’ensemble de sa carrière consacrée à informer et communiquer sur le secteur stratégique des semences, indispensable au développement de l’agriculture raisonnée. (Rapporteurs : Christian Maréchal et Pierre Cagnat).

Lucien KERHOAS, pour sa contribution essentielle à l’analyse de résidus et de métabolites de pesticides et à l’étude structurale de différentes biomolécules par spectrométrie de masse. (Rapporteur : Charles Descoins).

Daniel KLEIN, pour l’ensemble d’une carrière vouée aux progrès de l’analytique pour sécuriser la qualité des aliments. (Rapporteur : Jean-François de la Guérivière).

William MARTIN-ROSSET, pour sa contribution à l’étude de la nutrition équine et pour la vaste diffusion de ses recommandations. (Rapporteur : Claude Béranger).

Ghislaine URBANO, pour sa gestion efficace de multiples programmes relatifs à la gestion de l’eau et des sols en relation avec les activités agricoles. (Rapporteur : Michel-Claude Girard).

2008

Yves BASTIEN a gravi tous les échelons des corps d’agent technique à ingénieur en chef du GREF, acquiérant une compétence remarquable qui lui a valu d’être appelé à assurer l’enseignement de la sylviculture en qualité de professeur à l’ENGREF. (Rapporteurs : Georges Touzet et Roger Lafouge).

Jean-Marie BOUQUERY a consacré toute sa vie professionnelle au monde de l’agriculture et de l’alimentation en lui apportant un concours de haute qualité. (Rapporteur : Roland Perez).

Jean-Yves DOURMAD, pour son approche intégrée des problématiques de l’élevage porcin et son action en faveur d’une meilleure maîtrise de ses impacts environnementaux. (Rapporteurs : Joseph Bonnemaire et Pierre Thivend).

Micheline EIMBERCK, pour l’ensemble d’une carrière remarquable, consacrée d’une part aux travaux d’inventaire, de connaissance et de conservation des sols tant au niveau national qu’international, d’autre part à l’animation de la collectivité scientifique de science du sol. (Rapporteurs : Marcel Jamagne et Dominique King).

Claude FOURREAU, pour votre activité remarquable en matière d’élaboration et de préconisation des techniques pour la conduite et la protection des cultures porte graine de plantes fourragères, ainsi que sa contribution à la vie sociale de son entreprise. (Rapporteur : Daniel Dattée).

Entré à l’INRA comme ouvrier, Jean-Pierre FURET est devenu, par son travail, ingénieur spécialisé en biologie moléculaire. Il a créé un atelier d’analyses automatiques de l’ADN et prend actuellement en charge les essais cliniques du Centre d’Investigation Clinique. (Rapporteur : Gérard Corthier).

Dominique GELHAYE, pour l’ensemble de sa carrière dédiée à la recherche sur les écosystèmes forestiers, dans le souci permanent de l’amélioration de ses compétences au service de la technicité des dispositifs expérimentaux, de la fiabilité des mesures et du respect des échéances. (Rapporteur : Jacques Ranger).

Paul KERDRAON, journaliste à Jeunes Agriculteurs, puis Directeur de la FDSEA du Finistère et de la Chambre d’agriculture d’Ile et Vilaine, a mis toute son énergie et sa compétence pour faire du SPACE un des plus grands salons de l’élevage européens. (Rapporteurs : Jean-François Colomer et Christian Maréchal).

Martine PADILLA, élève et collaboratrice de Louis MALASSIS, Martine PADILLA a été l’une des premières en France à développer des recherches en économie alimentaire et à mettre en place des enseignements de dimension internationale sur ce thème. (Rapporteur : Bertrand Hervieu).

Édith PAJOT, pour l’originalité de ses recherches sur les mécanismes moléculaires de l’olfaction. (Rapporteur : Christian Valin).

2007

 Régis AMBROISE, pour l’ensemble de sa carrière consacrée à la problématique paysagère dans les différentes politiques d’aménagement du territoire. (Rapporteurs : Alain Perrier et François Papy).

Philippe BESNARD, professeur des Universités en physiologie de la nutrition à l’ENSBANA de Dijon, spécialiste de l’absorption intestinale des lipides et des mécanismes de transport en cause dans le comportement alimentaire (obésité). (Rapporteur : Denis Lorient).

Catherine DUFRESNE, pour une carrière exemplaire au service de la recherche dans la régulation, le contrôle hormonal et l’apoptose. (Rapporteur : Jean-Claude Mounolou).

Henri de FONTANGES DE COUZAN, pour l’importance de son travail expérimental sur les variétés potagères et protéagineuses. (Rapporteur : Yvette Dattée).

François GUY a longuement œuvré pour l’amélioration du vignoble languedocien. Il a contribué à la création d’Appellations d’Origine Contrôlée dans ce secteur. (Rapporteur : André Neveu).

Jean PETIT, pour l’ensemble de ses travaux sur les technologies aquacoles intensives diffusées auprès des professionnels et sur l’aquaculture durable. (Rapporteur : Rolland Billard et Jérôme Lazard).

Frédéric PISANI, pour ses compétences et son action efficace dans le partenariat entre Groupama et l’Académie. (Rapporteur : Christian Maréchal).

Jean-Yves PONTAILLER, pour les services rendus à la Communauté scientifique par la mise au point de méthodes de mesure du microclimat et des échanges gazeux (CO2 et H2O) de la feuille à la forêt. (Rapporteur : Bernard Saugier).

Thierry POUCH, pour ses travaux d’analyse économique des échanges internationaux des produits agroalimentaires : interprétation des fondements des échanges et contribution au débat de politique commerciale. (Rapporteur : Philippe Lacombe).

2006

Mahmoud ALLAYA a consacré sa carrière, depuis 1971, au développement de la coopération internationale, en formation et recherche, dans les domaines agricoles et alimentaires de la région méditerranéenne. (Rapporteurs : Raymond Février et Roland Pérez).

Nicolas BLONDEAU a mis au point et vulgarisé une méthode « douce » de débourrage des chevaux, dite éthologique, basée sur la confiance à établir entre l’homme et l’animal. (Rapporteur : le Bureau).

Bernard BRETON, pour son ouvrage « La truite et son élevage », seul ouvrage en langue française traitant de l’animal et de son élevage dans une perspective d’aquaculture durable. (Rapporteur : Jacques Arrignon).

Jacques CLAVERIE, pour toute sa carrière consacrée à l’amélioration génétique du cerisier ayant donné lieu à des résultats remarquables en matière d’innovations variétales qui ont renouvelé complètement les objectifs de la filière cerise. (Rapporteurs : Françoise Dosba et Yves Lespinasse).

Marianne DECOIN, rédactrice en chef de Phytoma la défense des végétaux, participe en tant que journaliste à l’utilisation raisonnée des produits phytosanitaires. (Rapporteurs : Jean Thiault et Christian Maréchal).

Georges GAUTIER, pour soixante années de sylviculture de pointe. (Rapporteur : Henri Plauche-Gillon).

Ismène GIACHETTI, spécialiste du comportement alimentaire au CNRS a décidé de faire profiter une grande entreprise de ses compétences pour une seconde période de sa carrière. (Rapporteur : Gérard Pascal).

Sandrine IMBEAUD, pour ses compétences scientifiques et techniques reconnues internationalement. Elle a contribué à l’élaboration de plates-formes de génomique construites autour de projets très variés (des archéobactéries à l’homme, passant par les levures, les ciliés, les insectes, la souris, etc.). (Rapporteur : Jean-Claude Mounolou).

Michel ISAMBERT, pour l’ensemble d’une remarquable carrière consacrée à l’inventaire, à la caractérisation et à la conservation des sols du territoire français, ainsi qu’à la protection des ressources naturelles et de l’environnement. (Rapporteur : Marcel Jamagne).

Alain JARRY, maire de Vaulandry (Maine et Loire), pour perpétuer l’œuvre et la mémoire du Marquis de Turbilly, agronome angevin (XIIIe siècle), un des fondateurs de la Société d’Agriculture (aujourd’hui Académie d’Agriculture de France). (Rapporteur : le Bureau).

Denis MERLET, pour ses services rendus, comme responsable d’un gros service d’analyses minérales, à la recherche scientifique et technique. (Rapporteur : Jacques Berthelin).

Guy WAKSMAN, créateur de la « lettre de l’informatique agricole », initiative importante pour la diffusion des techniques modernes de communication et du progrès technique. (Rapporteur : Jean-Marc Boussard).

2005

Jean-Pierre BISSIÈRES, arboriculteur, professionnel du secteur des fruits secs, pour son implication active dans le fonctionnement des centres de gestion, tant au niveau départemental que national. (Rapporteur : André Neveu).

Jean-Claude FOURNIER, ingénieur de recherches à l’INRA de Dijon, pour l’ensemble de ses travaux consacrés à la biodégradation des pesticides dans les sols et son appui apporté aux milieux professionnels, agricoles et industriels, pour favoriser un usage de ces produits dans le respect de l’environnement. (Rapporteurs : Jean-Claude Germon et Marcel Jamagne).

Jean-Pierre GARREAU, responsable du service semences de la Coopérative de Toury (28), pour ses compétences dans l’expérimentation et l’obtention de semences et ses qualités d’expert CTPS dans le domaine des céréales à paille (Rapporteurs : Christian Maréchal et Philippe Gracien).

Anne Marie GUENIN, chargée d’enseignement à l’Université de Lille 1, pour ses travaux sur les moyens utilisés par les agriculteurs pauvres pour accéder au progrès technique. (Rapporteur : François Sigaut).

Martine LETTERÉ, ingénieur INRA à Versailles, pour ses travaux de valorisation dans le domaine du piégeage sexuel des insectes ravageurs et son implication dans la constitution d’une chimiothèque de composés de référence pour la certification. (Rapporteurs : Jean-Claude Pernollet et Jean-François Morot-Gaudry).

Francine MARINGUES, ingénieur INRA, pour sa participation à la reconnaissance nationale et internationale de la station d’amélioration des plantes fourragères de Lusignan dans le domaine des prairies et des cultures fourragères. (Rapporteurs : Yvette Dattée et André Gallais).

Marc MORAND, vétérinaire biologiste territorial à Lons le Saunier, pour sa contribution à la lutte contre les maladies des animaux aquatiques et l’aide technique apportée aux aquaculteurs. (Rapporteur : Roland Billard).

Bernard VALENTIN, directeur technique de Carrier Transicold, remarquable technicien frigoriste, pour ses travaux de mises au point de conditionneur d’air et de groupes frigorifiques d’engins de transport de denrées périssables. (Rapporteur : André Gac).

Jean-Louis VALENTIN, architecte DPLS libéral, grâce à ses connaissances techniques exceptionnelles, a orienté et participé à la rénovation des maisons à pans de bois de Troyes, tout en dispensant son savoir auprès des apprentis et des étudiants architectes. (Rapporteur : Jean-François Bontoux).

2004

Philippe DUGAST, responsable du service agronomique de la Société Grande Paroisse, pour sa contribution au développement de la fertilisation raisonnée. (Rapporteur : Christian Maréchal).

Anne-Marie ESCAFFRE, ingénieur de recherches à l’INRA à St Pée sur Nivelle, pour ses activités de recherche-développement dans le domaine de l’élevage larvaire des poissons. (Rapporteur : Sadasivam Kaushik).

Francis GILLET, ancien président du Syndicat des Propriétaires forestiers Sylviculteurs du Nord, pour ses travaux exemplaires de sylviculture et ses activités pédagogiques au service des sylviculteurs. (Rapporteur : Henri Plauche-Gillon).

Jean-Claude HUET, ingénieur de recherches à l’INRA à Jouy en Josas, pour ses contributions techniques à la mise au point de systèmes d’analyses d’acides aminés et ses contributions à la réalisation d’un service de détermination chimique de la séquence des protéines. (Rapporteur : Jean-François Morot-Gaudry).

Robert OLIVER, ingénieur d’études au CIRAD, pour son soutien technique constant et de grande qualité en ce qui concerne l’analyse des sols, eaux et plantes. (Rapporteur : Christian Feller).

Jacques ROQUE, ingénieur de recherches à l’INRA Orléans, pour sa carrière exceptionnelle consacrée aux travaux d’inventaire et de conservation des sols du territoire français et pour son rôle dans la formation des jeunes à la pédologie. (Rapporteur : Marcel Jamagne).

Gérard SAUVION, responsable au GEVES du service de gestion des semences, pour ses activités dans l’homologation des variétés d’espèces agricoles et dans la conservation des ressources génétiques. (Rapporteur : Yvette Dattée).

Gilles TRYSTRAM, professeur à l’ENSIA de Massy, pour ses travaux orientés vers la qualité et la sécurité des aliments traités par voie thermodynamique. (Rapporteur : Jean-Jacques Bimbenet).

Philippe VELILLA, chargé de mission à la direction générale de l’Industrie du ministère de l’Économie et des Finances, pour ses travaux importants concernant le droit du commerce international des produits agricoles. (Rapporteurs : Joseph Klatzmann et Joseph Hudault).

2003

Serge AUBERT, directeur de recherches à l'INRA, pour ses travaux sur le régime méditerranéen et la stimulation des mécanismes de défense par certains xénobiotiques. (Rapporteur : Pierre Dupuy).

Gérard BELLIER, ingénieur à l'IRD, pour son action dans l'adaptation des progrès de la métrologie aux nécessités du terrain expérimental, ainsi que pour son dévouement à la formation des jeunes pédologues. (Rapporteurs : Christian Feller et Marcel Jamagne).

Alain BLOSSEVILLE, agriculteur, président de la coopérative « Terre de Lin », pour avoir contribué au renouveau de la culture du lin et à la réorganisation de sa filière de production. (Rapporteur : Claude Sultana).

François FEUILLAT, pour sa thèse sur les échanges bois-vin-atmosphère dans les fûts de petites contenances et leurs conséquences organoleptiques. (Rapporteur : Maurice Bonneau).

Anne-Marie JAUNET, ingénieur de recherches à l'INRA, pour avoir mis en œuvre et renouvelé les techniques de microscopie électronique consacrées à l'analyse des sols et de leurs structures. (Rapporteur : Daniel Tessier).

Henry LATERROT, ingénieur de recherches à l'INRA, pour ses études sur les résistances des tomates à leurs parasites, et pour la création variétale qu'il a menée en conséquence. (Rapporteur : Michel Simon).

Françoise MARTINAT-BOTTÉ, ingénieur de recherches à l'INRA, pour ses travaux sur les contrôles de la reproduction chez les porcs et les pratiques qui en découlent. (Rapporteur : François du Mesnil du Buisson).

Martine MITTEAU, professeur à l'ENSM, pour ses travaux en génétique végétale, son dévouement à la formation des jeunes professionnels et son action en faveur de la conservation des ressources génétiques. (Rapporteurs : Yvette Dattée et Jean-Claude Mounolou).

Olivier RIALLAND, chargé de recherches à l'Université d'Angers, pour sa contribution fondamentale à la compréhension de la valeur esthétique et patrimoniale des jardins, parcs et paysages de l'Ouest de la France. (Rapporteur : Jacqueline Bonnamour).

2002

 Jean ASSELINE, ingénieur d'étude à l'IRD, pour avoir consacré sa carrière à la mise au point d'outils et de modèles pour évaluer l'érodabilité des sols, la dynamique des flux hydriques et la mise à disposition généralisée des données. (Rapporteurs : Roger Fauck, Marcel Jamagne et Jean-Claude Leprun).

Philippe BARBIÉ de PRÉAUDEAU, ingénieur général du Génie rural, pour les remarquables ouvrages qu'il a publiés sur les chevaux arabes et européens. (Rapporteur : Henri Blanc).

Catherine BILLAUD, ingénieur au CNAM, pour ses travaux originaux sur les processus d'interactions gustatives et les moyens de les contrôler dans les industries alimentaires. (Rapporteur : Jean Adrian).

Michel CHARTIER, ingénieur d'études à l'INRA, pour toute une carrière consa¬crée au progrès des outils et des méthodes de la recherche bioclimatologique. (Rapporteur : Ghislain Gosse).

Françoise GÉRARD et François RUF, chercheurs au CIRAD, pour la direction d'un remarquable ouvrage collectif mettant en lumière l'interaction entre finance et agriculture dans la traversée de la crise subie en 1997 par les agriculteurs indonésiens. (Rapporteurs : Jacqueline Bonnamour et Jean-Marc Boussard).

Hervé VAUCHERET, directeur de recherches à l'INRA, pour les perspectives novatrices ouvertes par ses recherches sur les processus d'empreintes géno-miques et de contrôles épigénétiques. (Rapporteur : Jean-Claude Mounolou).

2001

Jean BARLIER, technicien supérieur retraité de l'INRA à Mirecourt, pour une carrière totalement consacrée au progrès des pratiques agronomiques et pour un profond dévouement à l'amélioration des conditions de vie et de travail des agriculteurs. (Rapporteur : Jean-Pierre Deffontaines).

Henri FEYT, ingénieur de recherches au CIRAD à Montpellier, pour avoir soutenu une valorisation réfléchie du progrès génétique dans la production des semences et défendu les droits des obtenteurs. (Rapporteurs : André Charrier et Jean-Claude Mounolou).

Marie-Thérèse GOZZELINO, assistant-ingénieur à l'INRA, nutrition et sécurité alimentaire à Jouy en Josas, pour son engagement rigoureux dans l'animation d'un service d'analyses biochimiques et son dévouement à l'action sociale. (Rapporteur : Léon Guéguen).

Michel LAFRECHOUX, chef du service d'agronomie et productions végétales de la Chambre d'agriculture de l'Indre à Châteauroux, pour avoir mis en place, à l'échelle départementale, une politique d'agriculture économe et raisonnée. (Rapporteur : Jean-Claude Ignazi).

Vincent MORINIAUX, pour ses travaux de thèse de géographie sur «Les Français face à l'enrésinement du XVIe au XXe siècles». (Rapporteurs : Pierre Bazire et Pierre Zert).

Thierry OBERDORFF, ingénieur au Conseil supérieur de la Pêche, pour ses travaux sur les transferts d'échelle en écologie des peuplements aquatiques. (Rapporteur : Rolland Billard).

Denis TOURVIEILLE de LABROUHE, ingénieur de recherches à l'INRA, Station d'amélioration des plantes de Clermont Ferrand, pour ses travaux sur l'amélioration de la résistance du tournesol au mildiou et pour leur diffusion à travers un livre très recherché. (Rapporteur : Frantz Rapilly).

Danny TROM, chargé de recherche au CNRS, pour une thèse soutenue à l'EHESS, qui analyse la prise en charge collective du paysage en France et en Allemagne sous le titre "La production politique du paysage". (Rapporteur : Heinz Wismann).

2000

Dominique CUISANCE, contrôleur général des services vétérinaires en détachement à Montpellier au CIRAD-ENVT, pour son action infatigable dans la lutte contre les trypanosomoses animales et pour la mise en valeur des zones tou¬chées en Afrique (Rapporteur : Gilbert Jolivet).

Philippe DREYFUS, chercheur à l'Unité de recherches forestières de l'INRA d'Avignon, pour ses études de modélisation et de simulation cherchant à prévoir la croissance et la production de peuplements forestiers réguliers et à fournir une aide à la gestion forestière (Rapporteur : Jean-François Lacaze).

François HOULLIER, ingénieur en chef du GREF détaché à l'INRA, respon¬sable du programme "croissance des arbres" et du programme CIRAD "modélisation des plantes", pour ses avancées conceptuelles et ses réalisations innovantes dans le domaine de la croissance des arbres et des peuplements (Rapporteur : Pierre Bazire).

Marie-Claude LUCAS, président-directeur général des établissements Lucas, membre du comité directeur du SYGMA, pour la promotion d'innovations dans la récolte des fourrages et dans l'épandage des fumiers et des lisiers (Rapporteurs : Jean-Bernard Montalescot et Christian Maréchal).

Bernard ROMAN-AMAT, chef du département "recherche et développement" de l'Office national des forêts, pour ses travaux sur la conservation des res¬sources génétiques forestières et pour son effort en vue du développement des recherches à l'ONF (Rapporteur : Daniel Côme).

James ROUILLER, ingénieur d'étude au CNRS au centre de Pédologie biolo¬gique de Nancy, pour sa contribution significative à la mise au point et au développement de techniques analytiques pour l'étude des propriétés chimiques et physico-chimiques des phases solides et liquides des sols (Rapporteur : Jacques Berthelin).

1999

François BIADI, responsable du Centre national d'étude et de recherche appliquées à la petite faune sédentaire de plaine de l'ONC, pour ses contributions à la gestion des populations naturelles de petit gibier. (Rapporteur : Yves Baratte).

Roger BLOT, technicien de la recherche à l'INRA, pour l'ensemble de ses travaux au laboratoire d'analyse des sols d'Arras. (Rapporteurs : Daniel Tessier et Stéphane Hénin).

Jean de CHAMPS de SAINT-LÉGER, pour son importante contribution à l'amé¬lioration et à la culture du Douglas. (Rapporteur : Georges Touzet).

Michel JACQUIN, président des Amis naturalistes des Coteaux d'Avron, pour le travail exemplaire réalisé dans la sauvegarde de plusieurs sites naturels de la région Est de Paris. (Rapporteur : Yves Ménoret).

François LIMAUX, chef du service agronomie et environnement à la chambre régionale d'agriculture de Lorraine, pour l'ensemble de ses travaux portant sur la fertilisation azotée respectueuse de l'environnement. (Rapporteur : Christian Maréchal).

Jean-Louis MULTON, directeur de recherches à l'INRA, pour son action comme président du directoire de la collection "Sciences et Techniques agroalimentaires". (Rapporteur : Félix Depledt).

Jean-Pierre PRUNIER, ingénieur de recherches à l'INRA en phytopathologie, pour l'ensemble de ses travaux en phytobactériologie et sa contribution à la gestion de la recherche. (Rapporteurs : Maurice Ritter et Bernard Taris).

Bernard REVUZ, secrétaire général de l'association des chimistes, ingénieurs et cadres des industries agricoles et alimentaires, pour l'organisation des journées AGORAL réunissant le corps professoral des écoles d'enseignement supérieur de l'agroalimentaire. (Rapporteur : Simon Tourlière).

Jean-Paul SIMON, conseiller technique à la chambre régionale d'agriculture de Normandie et au syndicat du cidre du pays d'Auge, pour son remarquable travail d'application des données de la recherche à la maîtrise de l'élaboration de cidres non pasteurisés. (Rapporteur : Jean Salette).

1998

Jean-Michel BORE, assistant ingénieur à l'INRA d'Angers, à l'occasion de la sortie de l'ouvrage : Pommiers à cidre, variétés de France, qui présente la synthèse des études dirigées par Jean Fleckinger. (Rapporteurs : Jean Marrou et Jean Salette).

Jean CRANNEY, directeur de recherches à l'INRA, pour son livre : L'INRA, 50 ans d'un organisme de recherches qui, rassemblant documentation et témoignages, constitue un ouvrage de référence. (Rapporteur : Raymond Février).

Catherine et Raphaël LARRÈRE, respectivement professeur à l'Université de Bordeaux II et directeur de recherches à l'INRA, pour leur ouvrage : Du bon usage de la nature, qui renouvelle les approches en matière d'environnement. (Rapporteur : Jean-Marc Boussard).

Jérôme LAZARD, chercheur au CIRAD-EMVT de Montpellier, pour ses tra¬vaux sur les bases biologiques du développement d'une aquaculture vivrière en zone tropicale humide. (Rapporteur : Roland Billard).

Jean LE LEZ, créateur du bureau d'études FAI (FreezeAgro Ingénierie), pour ses réalisations techniques innovantes dans le domaine de l'équipement des agro-industries. (Rapporteur : André Gac).

Patrice NIVET, agriculteur dans l'Indre, pour son action dans le développement de l'utilisation raisonnée des intrants en agriculture. (Rapporteurs : Jean-Claude Ignazi et Christian Maréchal).

Rémy-Jacques PETIT, chargé de recherches en génétique et amélioration des arbres forestiers à l'INRA de Bordeaux, pour ses travaux de pionnier sur la génétique des populations, permettant de retracer l'histoire évolutive d'espèces végétales. (Rapporteur : Pierre Bazire).

Christian SCHVARTZ, professeur et directeur de la recherche à l'ISA de Lille, pour ses différents travaux sur les sols, en rapport avec l'environnement. (Rapporteur : Michel-Claude Girard).

Marie-Françoise THOREL, directeur de recherches au CNEVA, pour ses recherches sur l'épidémiologie et l'écologie des mycobactéries susceptibles d'être pathogènes pour l'homme. (Rapporteur : Roger Moreau).

1997

Joël ABECASSIS, ingénieur de recherches à l'INRA, pour l'ensemble de son œuvre et plus particulièrement pour ses travaux sur le séchage des pâtes alimentaires à haute température et l'invention du blé légume EBLY à cuisson rapide. (Rapporteur : Pierre Feillet).

Jean ARGELES, pour les travaux de cartographie pédologique qu'il a réalisés en Algérie puis à Montpellier, ainsi que pour ses recherches concernant l'histoire de l'agriculture. (Rapporteur : Georges Pédro).

Éliane BONIFASSI, assistant ingénieur à l'INRA, pour sa carrière de colla¬borateur technique dans un laboratoire de cet Institut. Partie de la base, elle a su acquérir titres et connaissances pour contribuer de façon remarquable au fonctionnement et aux succès de son unité de recherches. (Rapporteur : Maurice Ritter).

Christian BOSSENO, chef de la mission Archives-Histoire à la Caisse nationale de Crédit agricole, pour l'ensemble de ses études sur la création et le développement du Crédit agricole depuis un siècle, ainsi que sur la représentation du monde paysan par le cinéma. (Rapporteur : André Neveu).

Micheline GUÉGUEN, maître de conférences à l'Université de Caen, pour ses travaux de bactériologie et pour son étude des flores d'affinage du camembert, qui élargissent la base scientifique des terroirs et appellations d'origine. (Rapporteur : Maurice-Paul Durand).

Raymond HARDY, ingénieur de recherches à l'Unité de science du sol de l'INRA à Orléans, pour ses travaux de coordination nationale dans le domaine de la cartographie des sols et de l'élaboration de bases de données spatialisées sur les sols. (Rapporteur : Michel-Claude Girard).

Catherine LAPIERRE, professeur à l'INA Paris-Grignon, pour ses recherches sur la structure et la biochimie des lignines, qui ouvrent des perspectives dans le domaine de la résistance aux parasites et des qualités fourragères, mais aussi en matière d'utilisation par les industries des biomatériaux et de la papeterie. (Rapporteur : Claude Costes).

1996

Jean-Hervé MADEC, conservateur honoraire des Eaux et Forêts de la France d'Outre-Mer, pour son ouvrage historique sur la législation forestière tropi¬cale, qui retrace la politique forestière appliquée Outre-Mer par la France. (Rapporteur: Pierre Bazire).

Patrick WILLIOT, chercheur au CEMAGREF (Bordeaux), pour ses travaux sur la reproduction et l'élevage des esturgeons, qui ont permis la conserva¬tion d'une espèce menacée et qui ouvrent sur la mise en place d'une filière de production. (Rapporteur: Rolland Billard).

Jacques POTUS, maître de conférences de biochimie industrielle au CNAM, pour ses recherches sur la biochimie des céréales et pour son action de formation et de développement dans les filières céréalières et boulangères. (Rapporteur: Jean Adrian).

Edmond ROUSSEL, ingénieur de recherches dans une société de fabrication d'emballages, pour la mise au point d'un emballage dit "actif empêchant la diffusion de l'oxygène de l'air jusqu'au produit alimentaire et permettant une conservation meilleure et plus longue des huiles, boissons et plats cuisinés. (Rapporteur: Pierre Dupuy).

Marc ROUSSELET, ingénieur d'essais au CEMAGREF, pour ses travaux sur les matériels d'épandage, qui ont permis une amélioration des qualités de distribution des fertilisants, répondant ainsi aux normes de la directive européenne sur les nitrates. (Rapporteur: Christian Maréchal).

1995

Valérie CAFFIER, pour sa thèse sur les populations de l'oïdium de l'orge, les gènes de résistance des variétés d'orge et le rôle de la reproduction sexuée du parasite dans l'apparition de nouveaux pathotypes. (Rapporteur : Frantz Rapilly).

Daniel DEYBE, chercheur au CIRAD, pour sa thèse sur la notion d'agricul¬ture durable dont il propose un modèle bioéconomique reliant les politiques économiques et les préoccupations des agronomes et des spécialistes de l'environnement. (Rapporteur : Jean-Marc Boussard).

Edith PERRIER, ingénieur de recherches à l'ORSTOM, pour sa thèse sur les relations entre la structure des sols et leurs propriétés hydriques, qui ouvre sur une modélisation permettant de prévoir certaines propriétés agropédolo-giques à partir des données de structure. (Rapporteur : Ghislain de Marsily).

Jean-Marc ROBBEZ-MASSON, maître de conférences à l'ENSA de Mont¬pellier, pour sa thèse qui a permis la mise au point de l'automatisation de l'analyse spatiale des sols pour la cartographie des pédopaysages, en la basant sur une modélisation statistique des motifs structuraux. (Rapporteur : Michel-Claude Girard).

Sylvie LARDON, chercheur à PINRA (Toulouse), pour ses travaux de géoagronomie appliquée au développement rural et pour son rôle de coordination dans l'élaboration de l'ouvrage "Itinéraires cartographiques et développement". (Rapporteur : Suzanne Mériaux).

1994

Georges CORRIEU, directeur de recherches à l'INRA (Grignon), pour la mise au point de méthodes et d'appareillages qui commencent à être utilisés inter-nationalement pour juger en continu de l'évolution des ferments lactiques en fromagerie (Rapporteur : André Frouin).

Henri de ROISSART, ingénieur chimiste et microbiologiste, pour son rôle déterminant dans la préparation, la rédaction et la publication d'un ouvrage de référence sur les bactéries lactiques auquel ont participé de très nombreux spécialistes (Rapporteur : Pierre Dupuy).

1993

Michel CHAUVET, secrétaire général du Bureau des ressources génétiques et Louis OLIVIER, conservateur du Conservatoire botanique national de Porquerolles, pour leur ouvrage "La biodiversité", qui rappelle les bases scientifiques et techniques de la question, résume les actions en cours et présente les enjeux planétaires de la préservation du patrimoine biologique (Rapporteur : Michel Simon).

Hervé STEVA, pour sa thèse sur la résistance de l'oïdium de la vigne aux fon¬gicides inhibiteurs de la biosynthèse des stérols (Rapporteur : Frantz Rapilly).

Anne-Marie ROBIN, maître de conférences à l'Université Pierre et Marie Curie, pour son "Catalogue des stations de la forêt de Fontainebleau", qui présente les bases pédologiques et écologiques d'orientation des actions sylvicoles (Rapporteur : Philippe Duchaufour).

Roger WOLTER, professeur de nutrition animale à l'École vétérinaire d'Alfort, pour son ouvrage de recherche, d'enseignement et de vulgarisation : "L'alimentation de la vache laitière" (Rapporteur : Pierre Zert).

Jean-Marc MORICEAU, chercheur à l'Institut d'histoire moderne (CNRS), pour sa thèse : "Les fermiers de l'Ile-de-France. Ascension d'un groupe social (XVe-XVIIIe siècle)" (Rapporteur : Guy Thuillier).

Franck GAURY, pour sa thèse sur la protection spatiale et temporelle de la nappe hydrominérale de Vittel, qui présente les bases d'un choix de Systèmes de cultures appropriés (Rapporteur : Georges Pédro).

Jacques MESQUIDA, pour sa participation à l'ensemble des recherches interdisciplinaires conduites en France sur les relations entre plantes cultivées et hyménoptères pollinisateurs et sur l'écologie de l'abeille domestique (Rapporteurs : Maurice Ritter et Jacques Missonnier).

Franck RIVANO, chercheur à l'Institut de recherches sur le caoutchouc (CIRAD) à Kourou (Guyane), pour ses travaux et sa thèse sur les bases de la création de variétés d'hévéa résistantes à la maladie sud-américaine des feuilles (Rapporteur : Jean Chevaugeon).

1992

Jean-François CHOSSON, directeur de l'Institut national de promotion supé¬rieure agricole, pour son ouvrage : Les générations du développement rural (Rapporteur : Paul Moati).

 Françoise GÉRARD, pour sa thèse sur l'instabilité des prix agrico¬les, l'influence de l'incertitude sur les comportements économiques et les problèmes associés à la régulation de l'offre (Rapporteur : Jean-Claude Clavel).

Roland POSS, chargé de recherches à l'ORSTOM, pour sa thèse sur les transferts de l'eau et des minéraux dans les terres de barre du Togo, avec étude des conséquences agronomiques (Rapporteur : Georges Pédro).

Henri-Serge POITOUT, directeur de recherches à l'INRA, pour son action de chercheur et d'animateur en matière de génétique des populations d'insectes ravageurs (Rapporteur : Pierre Grison).

Pierre AUGE, ingénieur honoraire à l'INRA, pour son œuvre d'introduction, d'étude et d'utilisation de végétaux exotiques dans la zone méditerranéenne française, et pour son rôle dans la rénovation du jardin Thuret (Rapporteur : Maurice Ritter).

Claude CHRISTIN, industriel, pour son œuvre d'Ingénieur et de chef d'entre¬prise en matière de construction de serres horticoles (Rapporteur : Jean-Marc de Montis).

1991

Alain FRAVAL, pour son rôle dans la rédaction d'un ouvrage collectif sur le lépidoptère Lymantria dispar (Rapporteur : Pierre Grison).

Jean-Marie FRITSCH, pour sa thèse concernant les effets du défrichement et de la mise en culture sur l'hydrologie de petits bassins versants de la forêt amazonienne (Rapporteur : Georges Pédro).

Luiz Auguste KAUARK LEITE, pour sa thèse sur l'utilité des modèles mathématiques dans la gestion de la pollution diffuse d'origine agricole (Rapporteur : Joseph Jacquet).

Jean LAROUSSE, pour son ouvrage : La conserve appertisée. Aspects scien¬tifique, technique et économique (Rapporteur : François Lery).

Francis LEMAIRE, pour son ouvrage : Cultures en pots et conteneurs ; principes agronomiques et applications (Rapporteur : Robert Minier).

José MARTINEZ, pour sa thèse concernant l'intervention d'une culture dérobée de ray-grass sur les transferts d'azote dans le système sol-plante-eau lors d'une succession culturale blé-maïs (Rapporteur : Alexis Moyse).

Jérôme MENGAUD, pour sa thèse sur l'étude génétique de la virulence de la bactérie Listeria monocytogenes (Rapporteur : Henry Heslot).

Raymond TRIQUET, pour son dictionnaire encyclopédique des termes canins (Rapporteur : Pierre Zert).

Michel VAN HOEGAERDEN, pour ses travaux sur le rôle des micro-organismes dans la qualité organoleptique des produits alimentaires (Rapporteur : Yves Ménoret).

Alain VIDAL, pour sa thèse sur l'estimation de l'évapotranspiration par télédétection avec application au contrôle de l'irrigation (Rapporteur : Benoît Lesaffre).

Barbu VLADESCU, pour ses travaux dans le domaine de l'étude des arômes de fermentation (Rapporteur :Yves Ménoret).

1990

Georges de GUIRAN, pour ses recherches et inventaires nématologiques dans les régions tropicales ainsi que pour sa contribution à l'étude des nématodes des pins. (Rapporteur : Pierre Grison).

René MORLAT, pour sa thèse sur les terroirs viticoles de la moyenne vallée de la Loire : caractérisation, influence sur les vins. (Rapporteur : Pierre Dupuy).

Gabriel PERES, pour ses travaux de biologie piscicole et pour les applica¬tions qu'il en a faites à la pisciculture. (Rapporteur : Raymond Ferrando).

Vincent REQUILLART, pour son rôle dans la rédaction d'un ouvrage collectif : l'énergie, un nouveau marché pour l'agriculture ?. (Rapporteur : Suzanne Mériaux).

Hervé SINOQUET, pour sa thèse sur la modélisation des échanges radiatifs de courte longueur d'onde dans un couvert végétal hétérogène (cultures en lignes, cultures associées, etc.). (Rapporteur : Alexis Moyse).

Daniel ZIMMER, pour sa thèse sur les transferts hydriques en sols drainés par tuyaux enterrés, conduisant à une typologie des schémas d'écoulement. (Rapporteur : Gaston Guyon).

1989

Louis LANIER, pour l'ouvrage : Précis de sylviculture. (Rapporteur : Philippe Giraut).

Jeanne BRUGÈRE-PICOUX, pour ses travaux sur les listérioses. (Rapporteur : Marcel Théret).

Vassiliki LAGA, pour sa thèse sur les systèmes d'élevage ovins laitiers transhumants de Grèce centrale. (Rapporteur : Pierre Zert).

Bruno DELVAUX, pour sa thèse sur l'approche génétique de la fertilité de sols basaltiques du Cameroun occidental. (Rapporteur : Georges Pédro).

Philippe BARADAT et Anne MARPEAU-BÉZARD, pour leur thèse sur la biologie et la génétique des terpènes du pin maritime et l'application à l'amélioration de l'espèce. (Rapporteur : Alexis Moyse).

Jean-Yves RASPLUS, pour sa thèse sur les parasites de coléoptères consom¬mateurs de graines de Légumineuses en Afrique de l'ouest. (Rapporteur : Pierre Grison).

Janine PAIN-ZAMBON, pour ses travaux de physiologie des abeilles, et notamment la découverte de la phéronome sexuelle de la reine. (Rapporteur : Jean Louveaux).

Guy RIBA et Christine SILVY, pour leur ouvrage : Combattre les ravageurs des cultures ; enjeux et perspectives. (Rapporteur : Pierre Grison).

Paul DENOZIÈRE, pour son ouvrage : L'Etat et les eaux non domaniales. (Rapporteur : Louis Govin).

René SCRIBAN, pour son ouvrage : Les industries agricoles et alimentaires. (Rapporteur : Jean-Michel Clément).

1988

Patrice COMPAGNON, pour son ouvrage : Le caoutchouc naturel. (Rapporteur : André Angladette).

Jean-Paul MAUGÉ, pour son ouvrage : Le pin maritime, premier résineux de France. (Rapporteur : Dominique Dorlanne).

Jacques NEFUSSI, pour sa thèse : Les industries agro-alimentaires en France. Croissance et financement 1950-1985. (Rapporteur : Joseph Klatzmann).

Yves LINDEMANN, pour sa thèse : Contribution à l'étude statistique des répartitions et à la modélisation de la dynamique de l'azote nitrique dans le sol. (Rapporteur : Stéphane Hénin).

Benoît JAILLARD, pour sa thèse : Les structures rhizomorphes calcaires. Modèle de réorganisation des minéraux du sol par les racines. (Rapporteur : Georges Pédro).

Pascale MAILLARD, pour sa thèse : Étude du développement végétatif du Terminalia superba Englers et Diels en conditions contrôlées ; mise en évidence de rythmes de croissance. (Rapporteur : Roger Jacques).

Bernard PINTUREAU, pour sa thèse : Systématique évolutive du genre Tri-chogramma (Hyménoptère Trichogrammatidae) en Europe. (Rapporteur : Paul Pesson).

Didier LERECLUS, pour sa thèse : Les éléments extrachromosomiques de Bacillus thuringiensis ; un modèle pour l'étude de la mobilité génétique. (Rapporteur : Pierre Grison).

Jean LABLÉE, pour la mise au point de procédés d'utilisation de lait en poudre dans les pays en développement. (Rapporteur : Jean Keilling).

Marcel SAINCLIVIER, pour son ouvrage : L'industrie alimentaire halieutique. (Rapporteur : Guy Fauconneau).

1987

Catherine BISLEAU, pour sa thèse : La production laitière en Poitou-Charentes ; commercialisation et recherche de débouchés extérieurs. (Rapporteur : Jean Pitié).

Jean-Claude DAVIDIAN, pour sa thèse : L'excrétion de H+ par la racine ; contrôles ioniques et métaboliques de la pompe à H+ de la racine d'orge. (Rapporteur : Alexis Moyse).

Pierre ESPIAU, pour sa thèse : Contribution à l'étude du complexe absorbant des sols acides à charges mixtes. (Rapporteur : Georges Pédro).

Sylvie BONNY, pour sa thèse : L'énergie et sa crise de 1974 à 1984 dans l'agriculture française. (Rapporteur : Suzanne Mériaux).

Joseph FLORENTIN, pour sa thèse : Analyse économique de la production et de l'utilisation de l'éthanol-carburant. (Rapporteur : Suzanne Mériaux).

Jean-Claude CHOSSAT, pour sa thèse : La porosité de drainage, sa mesure in situ et sa relation avec la conductivité hydraulique des sols. (Rapporteur : Gaston Guyon).

1986

Roger BALLEYDIER, pour ses travaux d'écologie appliquée aux réalisations de l'Inventaire forestier national. (Rapporteur : Pierre Bazire).

Jean-Louis MOREL, pour sa thèse : Contribution à l'étude des transferts de métaux lourds dans le système sol-plante. (Rapporteur : Stéphane Hénin).

Gilles LEMAIRE, pour sa thèse : Cinétique de croissance d'un peuplement de fétuque élevée pendant l’hiver et le printemps. (Rapporteur : Stéphane Hénin).

Jean CHRETIEN, pour sa thèse : Le rôle du squelette dans l'organisation des sols sableux. (Rapporteur : Georges Pédro).

Jean-Claude CHEPTEL, pour l'ouvrage : Protéines alimentaires (auteurs: J.-C. CHEFTEL, J.-L CUQ, D. LORIENT). (Rapporteur: Jean Lavollay).

Philippe COLLAS, pour sa thèse : Le drainage des sols lourds des marais de l'ouest de la France. (Rapporteur : Gaston Guyon).

Micheline GUÉGUEN, pour sa thèse : Contribution à la connaissance de Geotrichum candidum et notamment de sa variabilité. (Rapporteur : Joseph Jacquet).

1985

Denis BAIZE, pour sa thèse : Les planosols de Champagne humide. Pédogenèse et fonctionnement. (Rapporteur : Georges Pédro).

Arturo GONZALEZ-CASILLAS, pour sa thèse : Variabilité spatiale de la conductivité hydraulique saturée horizontale mesurée au champ. (Rapporteur : Gaston Guyon).

1984

 Noël BOEMARE, pour sa thèse sur les complexes némato-bactériens entomopathogènes. (Rapporteur : Pierre Grison).

Claude GRISON, pour son ouvrage : La pomme de terre, caractéristiques et qualités alimentaires. (Rapporteur : Francis Levieil).

Pierre SILVESTRE et Michel ARRAUDEAU, pour leur ouvrage sur le manioc. (Rapporteur : André Angladette).

Jean VASSEUR, pour sa thèse sur le séchage en couche mince sur paroi chaude. (Rapporteur : Jean-Michel Clément).

Jean-François VIZIER, pour sa thèse sur l'hydromorphie dans les sols des régions tropicales. (Rapporteur : Georges Pédro).