Vous êtes ici

Programme de travail 2016-2017

En application de ses statuts, l’Académie d’agriculture de France se positionne à l’interface de la science et de la société, avec pour mandat d’éclairer les citoyens et les décideurs sur les évolutions actuelles et futures dans les domaines de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement.

L’élaboration collective d’un programme de travail en 2012  a mobilisé l’ensemble des membres de la Compagnie et est actualisé chaque année. Il répond à trois préoccupations :
- être un outil structurant de nos travaux ;
- être un outil de dialogue entre les sections ;
- être un instrument de communication interne et externe.
Il permet de dégager des priorités, aussi bien pour le choix des thèmes des  séances publiques et des colloques que pour la mise en place de groupes de travail.

Le cadrage par grands thèmes, adopté depuis 2012 et complété en 2015, reste tout à fait adapté quatre ans plus tard. Il n’a pas paru pertinent de le modifier, ce qui facilite une vision globale de l’activité de l’Académie : tel sujet, dont certains pourraient regretter de ne pas le voir figurer dans le programme de travail 2016-2017, aura en fait été traité antérieurement ; le corollaire est que tel groupe de travail, en place depuis plusieurs années, produira ses conclusions en 2017. Les réflexions et l’activité de l’Académie s’apprécient ainsi sur le moyen terme.

Les six axes retenus sont donc :

- Produire mieux et plus pour nourrir les hommes ;
- Accompagner les changements globaux par une gestion adaptée des écosystèmes agricoles et forestiers ;
- Intégrer les politiques agricoles, environnementales et territoriales ;
- Contribuer au débat sur l’innovation et l’acceptabilité par la société des pratiques agricoles ;
- Diffuser les connaissances ;
- Approfondir certains concepts.

A l’intérieur de chacun de ces axes, un certain nombre de thèmes majeurs, en résonance avec les évolutions en cours et les nouvelles avancées de la science et des diverses techniques – mais aussi avec les préoccupations et interrogations de chacun - ont été proposés par les sections. Il est frappant de constater leur pertinence par rapport aux questions d’actualité qui sont évoquées de plus en plus fréquemment dans les domaines de l’agriculture, de l’environnement et de l’alimentation. A titre d’exemple, il en va ainsi de la bio-économie, concept qui a récemment émergé. L’Académie se met ainsi délibérément en position d’éclairer les choix possibles face aux multiples défis et aux contradictions du monde actuel.