Vous êtes ici

Médaille d'OR de l'académie

Présentation
La médaille d’Or est destinée à reconnaître l’originalité et la qualité de l’ensemble d’une œuvre couronnant une carrière.
Candidature
Les propositions concernant l'attribution de cette médaille peuvent être faites chaque année par chacune des dix sections de l'Académie ou par le Bureau de l'Académie.
Attribution
L'attribution est faite par la Commission académique.

2016

Claude MONNIER, pour son action de toute une vie pour la mise en œuvre des innovations techniques en agriculture. (Rapporteur : le Bureau)

Christine AUBRY, pour l'ensemble de ses travaux de recherche en agronomie qui ont porté successivement sur la gestion technique des exploitations agricoles, puis leur coordination au sein d'un territoire, enfin sur l'agriculture urbaine dont elle devient une spécialiste reconnue et l'animatrice dynamique d'une équipe et de plusieurs programmes. (Rapporteur : François Papy).

Gérard BÉAUR, pour son importante action en faveur de la recherche historique sur les sociétés rurales et son rôle pour créer un réseau de recherche international : obtention d’un programme européen COST qui a abouti à la création d’une association d’histoire rurale européenne : l’EURHO (European Rural History Organisation). (Rapporteur : Nadine Vivier).

Marcel DENEUX, pour son action déterminante à la tête d’organisations professionnelles agricoles. (Rapporteur : Lucien Bourgeois).

Serge PARAN, pour  son  engagement  dans les organisations professionnelles de l’élevage et de la sélection des animaux notamment à la présidence de  l’ UNCEIA où sa détermination a permis le lancement du GIS AGENAE et le développement de la génomique animale. (Rapporteur : Maurice Barbezant).

Pierre PRINGUET, pour son rôle dans la promotion des industries agricoles et alimentaires et le développement de l'enseignement supérieur agronomique. (Rapporteur : le Bureau).

Francis QUÉTIER, pour son esprit pionnier et sa contribution exceptionnelle à l’exploration et l’analyse des génomes et au développement des biotechnologies des plantes. (Rapporteur : Agnès Ricroch).

Philippe de REFFYE, pour l’originalité et la fécondité exceptionnelles de ses travaux en matière de modélisation et de simulation de la croissance des plantes, qui ont fédéré une communauté scientifique internationale très interdisciplinaire. (Rapporteur : Francis Cailliez).

Jean-Marie SAVALLE, a créé une des toutes premières entreprises informatiques françaises, d’abord centrée sur les besoins des agriculteurs, des centres de gestion et des experts-comptables puis développée en direction des médias avec Terre-net Médias et l'intégration du groupe France Agricole. (Rapporteurs : Laurice Pechberty et Guy Waksman).

François TARDIEU, pour ses travaux sur l’interaction génotype et environnement chez les plantes afin de mieux raisonner des choix de variétés pour une sélection génétique ciblée. (Rapporteur : Gilles Lemaire).

Denis THIERY, pour votre action en tant qu’acteur de la science fondamentale et agronomique au service de l’agriculture et de la réduction de l’usage des produits phytosanitaires. (Rapporteur : Charles Vincent).

Philippe TILLOUS-BORDE a participé en 1983 à la création de SOFIPROTÉOL. Il a développé cette entreprise pour en faire un véritable outil financier et industriel au service du développement de la filière des huiles et protéines végétales. (Rapporteur : Georges Vermeersch).

2015

Michel ROCARD qui a marqué la vie politique française en la rénovant, et accompagna les mutations de l’agriculture et du monde rural sous ses mandats de ministre du Plan et de l’Aménagement du territoire (mai 1981-mars 1985), ministre de l’Agriculture (mars 1983-avril 1985), Premier ministre (mai 1988-mai 1991). (Rapporteur : Joseph Garnotel).

Didier BOICHARD, pour sa contribution essentielle à l’amélioration génétique des bovins laitiers et notamment au développement, au cours de ces dernières années, d’une approche de sélection génomique qui a révolutionné les méthodes de sélection. (Rapporteur : Marc Lalande).

• François COLMET-DAAGE, pour ses remarquables travaux d’agropédologie réalisés au cours de sa carrière aux Antilles et dans l’ensemble de l’Amérique latine. (Rapporteur : Georges Pédro).

• Au sein de l’ITERG (Institut technique des corps gras) et de l’Université de Bordeaux, le Docteur Nicole COMBE a permis, par ses travaux de recherche, des avancées majeures dans la compréhension des effets nutritionnels des lipides, en particulier des acides gras poly-insaturés, comme les oméga-3, dans leurs activités génomiques et non-génomiques au niveau du cerveau et du système cardio-vasculaire. (Rapporteur : Didier Majou).

Jean JOUZEL a prouvé, dès 1987, le lien entre climat et effet de serre. Il œuvre pour que soit pris en compte les rôles possibles de l’agriculture, des sols et de la forêt dans les dynamiques de remédiation, d’adaptation et d’atténuation du changement climatique. (Rapporteur : Bertrand Hervieu).

Christine KING, pour l’ensemble de sa carrière de recherche et de valorisation dans le domaine de la protection des sols et des risques naturels : télédétection par radar, développement des applications radars en géologie et exploration minière, érosion, risques naturels, risques de ruissellement, prévision et anticipation des crues par les techniques spatiales, caractérisation des sols et leur traficabilité. (Rapporteur : Michel-Claude Girard).

Dominique LACHENAL, par ses travaux sur la chimie de la cellulose et de la lignine, a contribué à des avancées significatives pour les industries de la pâte à papier, du papier et des bioraffineries. (Rapporteur : Jérôme Grassin).

Philippe MANGIN, a impulsé l’alliance entre IN VIVO et Coop de France ainsi que la grande campagne de communication en 2012 sur l’image et le rôle des coopératives agricoles à la radio et à la télévision, opération qui se poursuit et se développe actuellement. (Rapporteurs : Jean-François Colomer et Christian Maréchal).

• Marie-Christine MONTEL, pour son parcours scientifique original et ses prises de responsabilité dans le domaine de l'écologie microbienne des produits laitiers et carnés fermentés et pour son action courageuse en faveur de la reconnaissance des qualités des fromages au lait cru. (Rapporteurs : Joseph Bonnemaire et Claude Béranger).

• Michel RENARD, pour ses travaux innovants sur la qualité des huiles de colza, le développement des colza hybrides, son souci de valorisation de ses activités de recherche - associant avec beaucoup d'intelligence la recherche fondamentale et la recherche appliquée - et son animation de la recherche aux niveaux régional et national. (Rapporteurs : Yvette Dattée et André Gallais).

2014

• Dominique ARROUAYS, pour la qualité exceptionnelle de ses recherches et de sa coordination en cartographie et surveillance des sols en France et à l’échelle mondiale. (Rapporteurs : Michel-Claude Girard et Marcel Jamagne).

• Philippe DESCOLA, menés en Amazonie et étendus à d’autres sociétés, ses travaux ethnographiques ont renouvelé l’étude comparée des modes de relations entre humains et non humains. En dépassant l’opposition entre nature et culture, l’œuvre scientifique de Philippe Descola redéfinit la dialectique structurant notre rapport au monde et aux êtres. (Rapporteurs : Bertrand Hervieu, Nadine Vivier et Marie-Claude Maurel).

• Dominique DUTARTRE, pour sa carrière exemplaire au sein de la coopération agricole, sa vision et son engagement en matière d’innovation au service de l’Agriculture et tout particulièrement de la valorisation non alimentaire des plantes de grande culture et de la biomasse en général, et son action majeure en matière de développement de la chimie issue du végétal en France. (Rapporteurs : Daniel-Eric Marchand et Jean-Louis Bernard).

• Francis FLEURAT-LESSARD, entomologiste spécialiste de la protection post-récolte des denrées stockées contre les ravageurs et les contaminants naturels. Coordonnateur infatigable de réseaux nationaux et internationaux qui lui valent une large reconnaissance internationale, allié à  une activité  de formation  et de vulgarisation scientifique et technique. (Rapporteur : Catherine Regnault-Roger).

• François GASTAL, pour sa contribution à l’analyse de la croissance des peuplements végétaux et de ses conséquences sur l’écologie fonctionnelle. Applications à l’agronomie des prairies et cultures fourragères. (Rapporteur Gilles Lemaire).

• Martine GUIBERT, une de nos meilleures spécialistes des agricultures des pays du Mercosur et des relations entre grande agriculture, complexes agro-industriels et mondialisation. (Rapporteur : Jean-Paul Charvet).

• Emmanuel LE ROY LADURIE, pour l’ensemble de son œuvre dans le domaine de l’histoire anthropologique de la France rurale. (Rapporteurs : Georges Pédro et Jean-Marc Boussard).

• Hubert RICHARD, a animé, pendant toute sa carrière, la chimie des composés odorants, en France. Il a enseigné cette discipline à l'ENSIA (devenu AgroParisTech Massy), et formé de nombreux étudiants. (Rapporteur : Hervé This).

• Alain ROQUES, pour sa contribution remarquable et diversifiée allant de la lutte intégrée contre les insectes ravageurs à l’écologie et la génétique des populations d’insectes. (Rapporteur : Jean-Marc Guehl).

• Hervé SENTENAC, pour ses travaux remarquables sur les systèmes de transport d'ions minéraux des plantes. Pour son rôle dans la caractérisation des transporteurs membranaires végétaux. (Rapporteur : Jean-François Morot-Gaudry).

• André VALADIER, éleveur de l’Aubrac, responsable professionnel et politique éminent, au service de l’élevage, de la coopération, des produits d’origine géographique et du développement territorial. (Rapporteur : Claude Béranger).
 

2013

• Alain BRÊTHES, pour ses travaux et leur avancée significative dans la connaissance des sols forestiers et dans la diffusion de concepts pour leur gestion durable. (Rapporteur : Jacques Ranger).

• En articulant recherche, formation et appui aux producteurs, Michel BROCHET a ouvert de nouvelles voies au « développement rural » et mis en lumière le rôle central des paysans. (Rapporteur : Henri Rouillé d’Orfeuil).

• Maurice DESRIERS, pour l’ensemble de sa carrière au service de la Statistique et de la Prospective au ministère de l’Agriculture. (Rapporteurs : Gilles Bazin et Jean-Claude Guesdon).

• François-Marie LUQUET, pour ses compétences scientifiques reconnues au plan international et les créations d’associations et réseaux fédérant les moyens humains et matériels du secteur agro-alimentaire. (Rapporteur : Guy Linden).

• Bernard MARY, pour son action dans la création du pôle de compétitivité « Industries et Agro-Ressources ». (Rapporteur : Daniel-Eric Marchand).

• Yves NYS, pour ses études fondamentales physiologiques et génomiques, mondialement reconnues, de la formation de la coquille d’œuf, et de leurs applications à la sélection sur la résistance mécanique des coquilles. (Rapporteurs : Jean-Claude Blum et Jean-Paul Renard).

• Jean-Michel OLIVIER, pour ses nombreuses activités concernant l’écologie et la restauration des grands cours d’eau et l’animation de programmes multidisciplinaires sur la restauration du Rhône. (Rapporteur : Christian Lévêque).

• Michel PITRAT, pour ses travaux sur la résistance aux maladies et ravageurs du melon, son expertise internationale sur la génétique de cette espèce et sa contribution à la filière des cultures maraîchères. (Rapporteur : Yvette Dattée).

• Antonio PIZZI, pour ses résultats mondialement reconnus sur les tannins et adhésifs pour le bois, avec applications industrielles sur les colles, les produits de préservation verts, et le collage sans colle par soudage du Bois. (Rapporteur : Xavier Deglise).

• Pascal VINÉ, pour son parcours pluridisciplinaire exemplaire dans le secteur public, dans des postes de haute responsabilité au sein du ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Forêt, et à la tête du CEMAGREF et de l’ONF. (Rapporteur : le Bureau).

• Michel VIVIER, pour son riche parcours et son apport précieux (de l'écologie prairiale à l'ethnobotanique) à la compréhension des systèmes herbagers complexes, et pour son intelligence des situations dans son engagement professionnel et scientifique courageux au service de la recherche et du développement. (Rapporteurs : Jean-Claude Lefeuvre et François Papy).

2012

• Pascale BRIAND, pour son parcours pluridisciplinaire allant de la recherche à la gestion d’établissement. Aves ses fonctions à la DGAL, elle s’est trouvée à l’interface entre la politique agricole et celle de la santé publique. (Rapporteur : le Bureau).

• Claude CHÉREAU, pour l'ensemble de sa carrière consacrée au service du secteur de l'agriculture, que ce soit dans des activités de gestionnaire de marchés, d'acteur de la politique agricole nationale ou européenne, ou encore de négociateur d'accords économiques internationaux. (Rapporteur : Pierre Marsal).

• Paul COLONNA, a développé à l’INRA des recherches innovantes sur les bio-polymères des graines, en utilisant de nouveaux concepts. Il a orienté, plus récemment, les biotechnologies à l’INRA vers la chimie verte du carbone renouvelable, s’inscrivant ainsi dans la problématique du développement durable. (Rapporteur : Jean-François Morot-Gaudry).

• Jean-Dominique DAUDIN, a ouvert des voies originales dans des domaines importants à la fois pour la conception des équipements et la qualité des produits, à savoir : les transferts de chaleur et d’eau air/solide, l’aéraulique des chambres de traitements industriels, les phénomènes physiques et biologiques aux interfaces. (Rapporteur : Jean-Jacques Bimbenet).

• Dominique DUCROQUET, en tant que président de la Confédération générale des planteurs de betteraves a conforté la filière betterave-sucre en rénovant son économie contractuelle, en diversifiant ses débouchés et en confortant son organisation professionnelle européenne. (Rapporteurs : Jean-François Colomer et Michel Girard).

• Jean-Pierre JOUANY, pour l’ensemble de ses travaux consacrés au rôle des protozoaires ciliés du rumen sur la digestion des aliments, sur le fonctionnement de l’écosystème du tube digestif et sur leur contribution à l’émission des gaz à effet de serre. (Rapporteur : Pierre Thivend).

• Philippe LUCAS, pour ses travaux sur la modélisation des épidémies et la formalisation de stratégies de gestion de la protection intégrée des cultures et son expertise scientifique collective internationale. (Rapporteurs : Yves Lespinasse et Françoise Dosba).

• Joseph OSTY, pour son rôle moteur dans l’édification d’approches scientifiques originales et interdisciplinaires sur l’activité agricole - de l’exploitation au territoire - et pour ses contributions réflexives majeures au département SAD de l’INRA. (Rapporteurs : François Papy et Joseph Bonnemaire).

• Pierre PAGESSE, a œuvré pour que le progrès technique soit maîtrisé et mis à disposition des agriculteurs dans un cadre coopératif et a défendu la nécessité d’une régulation efficace des marchés par l’intermédiaire d’un Mouvement ouvert MOMAGRI. (Rapporteur : Lucien Bourgeois).

• Christian SCHVARTZ, pour son enseignement à l'ISA, la mise en place de la banque de données nationale des analyses de sols, et ses travaux sur la fertilité et la contamination diffuse des sols. (Rapporteurs : Georges Pédro et Daniel Tessier).

2011

• Jean-Luc BAUCHEREL, pour son engagement et sa contribution originale d'agriculteur à l'essor de la Mutualité agricole et à celui de Groupama, pour porter la parole de l'agriculture au Conseil économique, social et environnemental (Rapporteur : Christian Maréchal).

• Jean DÉNARIÉ, pour sa contribution originale fondamentale à la compréhension des interactions symbiotiques entre plantes et microorganismes du sol, de la connaissance des mécanismes cellulaires et moléculaires aux applications agronomiques (Rapporteur : Jean-Claude Pernollet).

• André GRANIER, pour ses travaux sur les flux et bilans d'eau et de carbone dans l'arbre isolé comme dans l'ensemble d'un écosystème forestier. Il a explicité en quoi la contrainte hydrique conditionne la croissance et comment, réciproquement, cette dernière agit sur le climat local (Rapporteur : Francis Cailliez).

• Stéphane GUILBERT, pour avoir développé des caractérisations physico-chimiques des biopolymères permettant de les utiliser comme des matériaux en général et de diversifier leurs rôles de substrats dans l'industrie alimentaire (Rapporteur : Jean-Jacques Bimbenet).

• René PASSET, économiste de réputation tant dans sa discipline qu'auprès du public, il a réalisé une œuvre pionnière favorisant les échanges entre sciences sociales, sciences biologiques et développement durable (Rapporteur : Pierre Marsal).

• André POCHON, agriculteur breton, fut l'artisan et le promoteur inlassable de pratiques agricoles peu consommatrices d'intrants mais dégageant pourtant des revenus équivalents à ceux des exploitations intensives. Cette agriculture s'inscrit de manière prémonitoire dans la recherche de la durabilité. Les livres d'André POCHON témoignent du sens de l'anticipation de cet autodidacte (Rapporteur : Joseph Garnotel).

• Jean-Louis PRIOUL. Que l'intégration fonctionnelle des métabolismes azotés et carbonés chez le maïs soit le produit conjoint de gènes et de pratiques agronomiques, qu'elle conditionne le rendement ne surprend pas. Les travaux de M. PRIOUL ont largement contribué à en fonder une connaissance fondamentale (Rapporteurs : Yvette Dattée et André Gallais).

• Didier RAT, pour son action continue et pertinente au service de l'agriculture, notamment dans le cadre de la politique de protection des sols au ministère de l'Agriculture (Rapporteurs : Daniel Tessier et Georges Pédro).

• Jean-Paul ROUSSEAU, pour son apport critique et pertinent à la compréhension des contrôles nerveux et endocriniens du muscle viscéral, et pour son dévouement sans faille à l'enseignement et à la recherche physiologique en France (Rapporteur : Alain Rérat).

• Jean-François SOUSSANA, pour avoir œuvré au développement des concepts et des méthodes de l'écophysiologie actuelle. Spécialiste reconnu de l'écologie des prairies, M. SOUSSANA participe aux travaux des nombreux comités qui traitent du changement global (Rapporteur : Jean-Claude Germon).

• Patricia WATENBERG, pour son importante et originale œuvre juridique dans la rédaction des divers statuts de l'INRA, de la création d'Agri-Obtentions et dans l'élaboration du partenariat entre la recherche et l'industrie semencière, notamment par la création de Génoplante (Rapporteur : le Bureau).

2010

• Xavier BEULIN, pour sa contribution au développement de la filière des huiles et protéines végétales vers les marchés de l'alimentation humaine et animale, les biocarburants et la chimie du végétal dans une démarche de solidarité de filière et de développement durable. (Rapporteurs : Christian Maréchal et Émile Choné).

• Françoise BOURQUELOT, pour avoir consacré, avec passion et dévouement, sa vie professionnelle au thème peu étudié du salariat agricole. (Rapporteurs : André Neveu et Bernard Roux).

• Guilhem BOURRIÉ, pour sa contribution à la connaissance de la réactivité des sols dans les domaines physicochimiques et physicohydriques. (Rapporteurs : Georges Pédro et Daniel Tessier).

• Michel CABOCHE, pour l'impulsion qu'il a su donner à la communauté scientifique Française et la richesse de son œuvre en biologie et en génomique végétales et leurs applications en agriculture. (Rapporteur : Georges Pelletier).

• Roger CASSINI, pour ses travaux sur les maladies des céréales, notamment du maïs, son rôle important d'interface entre plusieurs départements de recherche de l'INRA et avec des Organismes de Développement, et sa vision très prospective en matière de Ressources génétiques. (Rapporteur : le Bureau).

• Armand FRÉMONT, pour ses contributions à la géographie rurale et son action dans l'animation collective de la recherche et de la formation. (Rapporteur : Philippe Lacombe).

• Jean GARBAYE, pour ses travaux sur la fonction racinaire des arbres forestiers, notamment sur les ectomycorhizes, leur diversité fonctionnelle, leurs bactéries associées et leurs applications commerciales à la mycorhization contrôlée des plantations. (Rapporteur Francis Cailliez).

• Jean-Noël PLAGES, pour sa capacité à assembler connaissances de terrain et progrès scientifiques en matière de sélection des plantes potagères et son souci constant de communiquer et transmettre ses connaissances. (Rapporteur : Yvette Dattée).

• Philippe POINTEREAU, pour sa contribution personnelle, très engagée, aux problèmes d'environnement et d'agriculture en lien fort avec les territoires ruraux et périurbains. Une carrière de recherche-action au sein d'une association tournée vers la durabilité des terroirs et le respect de la biodiversité. (Rapporteur : Alain Perrier).

• Jean-François THIBAULT, pour ses travaux sur les polysaccharides (pectines) issus de parois végétales primaires. (Rapporteur : Christiane Mercier).

• Michel VERMOREL, pour l'ensemble de ses travaux sur l'étude du métabolisme énergétique chez les herbivores et pour leur application à l'élaboration des normes alimentaires utilisées depuis les années quatre-vingts. (Rapporteur : Pierre Thivend).

2009

Simon BERTAUD, qui, à la tête de Goëmar, a donné une forte impulsion aux recherches sur les mécanismes d'action des stimulateurs de défense des végétaux, les extraits d'algues marines. (Rapporteurs : Christian Maréchal et Émile Choné).

Bernard BIBÉ, pour son engagement clairvoyant et son rôle pivot dans les avancées scientifiques de la génétique animale, dans les développements en élevage et dans la préservation de la biodiversité. (Rapporteur : Joseph Bonnemaire).

Nicole BUSTIN, pour ses compétences en matière de droit de la protection des obtentions végétales et le sens intelligent du service public dont elle fait preuve. (Rapporteur : le Bureau).

Alain COLÉNO, pour l'ensemble de son œuvre scientifique en pathologie végétale et le rayonnement qu'il a exercé en tant qu'enseignant-chercheur et ses diverses responsabilités de haut niveau à l'INRA et au Ministère de la Recherche. (Rapporteurs : Christian Ferault et Jean-Claude Pernollet).

Alain DELAUNOY, pour son rayonnement personnel et son sens aigu des responsabilités qu'il a mis au service de son métier d'agriculteur, d'industriel créateur d'entreprises et de banquier. (Rapporteurs : André Neveu et Jean-Marie Pierre).

Jean DUFOUR, pour l'ensemble de sa carrière de recherche et de valorisation dans le domaine de l'amélioration des feuillus dits précieux, notamment du merisier. (Rapporteurs : Georges Touzet et Roger Lafouge).

Marc FELLOUS, pour ses travaux de recherche en génétique humaine, son souci permanent des applications, sa contribution importante à la cohésion des divers domaines de la génétique et son implication dans le développement des biotechnologies végétales. (Rapporteur : Yvette Dattée).

Paul-André FINOT, pour son œuvre consacrée aux protéines alimentaires et aux effets des traitements technologiques sur la biodisponibilité des acides aminés. (Rapporteur : Denis Lorient).

Roland POSS, pour ses travaux sur la fertilité en relation avec le cycle des éléments minéraux dans les sols tropicaux, et le rôle qu'il a joué dans la coopération avec les pays d'Asie et d'Afrique. (Rapporteur : Daniel Tessier).

Ignacy SACHS, pour l'ensemble de son œuvre et sa contribution fondamentale et appliquée au développement durable. (Rapporteur : Jacques Weber).

Christian VALENTIN, pour sa contribution très engagée dans tous les problèmes d'érosion des sols en fonction des pressions anthropiques et son implication dans la formation et de nombreux programmes internationaux. (Rapporteurs : Alain Perrier et Marcel Jamagne).

2008

Claude AUBERT est le grand spécialiste de l’agriculture chinoise dont il a étudié les profondes transformations depuis de nombreuses années. (Rapporteur : André Neveu).

Joannès CÔTE, directeur de journal et président de la presse agricole, il a contribué à l’amélioration de l’information des agriculteurs et du monde rural. (Rapporteur : Christian Maréchal).

Jean-Louis FOULLEY, pour l’ensemble de son œuvre scientifique au service de l’amélioration génétique animale, la rigueur de ses analyses, et le rayonnement qu’il a exercé à travers ses multiples activités d’enseignement. (Rapporteur : Louis Ollivier).

Claude FOURY, pour sa contribution au progrès des technologies légumières, son rôle d’enseignant et son engagement culturel auprès du monde horticole. (Rapporteur : André Cauderon).

Habiba HASSAN-WASSEF, pour son œuvre exemplaire en Egypte, en matière de recherche sur les relations Alimentation, Nutrition et Santé humaine. (Rapporteur : Bertrand Hervieu).

Anne-Marie ROYER-PANTIN, pour son œuvre littéraire et son action culturelle en faveur du patrimoine. (Rapporteur : le Bureau).

Bernard SEGUIN, pour l’ensemble de ses travaux concernant la quantification des effets des caractéristiques du paysage sur le microclimat, l’établissement de cartes de gel et de sécheresse à partir de données satellitaires et son expertise au titre de l’Inra sur le changement climatique. (Rapporteur : Bernard Saugier).

Avec Monsieur RAPACZ, Président Directeur général, SEGUIN-MOREAU est devenu le premier tonnelier mondial pour ses recherches appliquées dans la connaissance de l’interaction du chêne sur les vins et alcools. (Rapporteur : Jean-François Bontoux).

Christian TAILLARD, pour sa contribution personnelle très engagée, aux problèmes des sociétés rurales en développement. (Rapporteurs : Nicole Mathieu et Alain Perrier).

Daniel THOMAS, pour être l’un des fondateurs de la biotechnologie moderne en France. Sa réputation en fait un expert recherché et écouté dans le monde entier. (Rapporteur : Jean-Claude Mounolou).

Bernard VALENTIN, pour son œuvre innovante en matière de groupes frigorifiques pour engins de transport. (Rapporteur : André Gac).

 

2007

Denis BAIZE, pour l’ensemble de sa carrière de recherche et de valorisation dans le domaine de la science du sol : genèse, cartographie et analyse spatiale des sols, dynamique des éléments traces métalliques dans les paysages. (Rapporteurs : Michel-Claude Girard et Marcel Jamagne).

 Philippe CHALMIN, pour ses travaux sur l’histoire et l’avenir des marchés agricoles ainsi que ses contributions à la diffusion des idées comme fondateur et animateur des clubs « Cyclops » et « Ulysse ». (Rapporteur : Jean-Marc Boussard).

Jean-François CHAMBA, pour sa compétence en science du lait et technologie fromagère reconnue au niveau national et international. (Rapporteur : Guy Linden).

Hélène PAQUET, pour son importante contribution à l’étude des argiles et des sols. (Rapporteur : Georges Pédro).

Roger PELLENC, chef d’entreprise très dynamique investissant en recherche développement y compris pour l’environnement (tri sélectif des déchets). (Rapporteurs : Laurence Pechberty et Christian Maréchal). Henri PETITPAS, pour son activité en tant que responsable professionnel et son souci permanent de créer des ponts entre les différents acteurs du monde agricole et non agricole. (Rapporteur : Gilles Thevenet).

Alain POULIQUEN est le grand spécialiste de l’agriculture et de l’agroalimentaire des pays de l’Est européen depuis l’époque de la collectivisation jusqu’à nos jours. (Rapporteur : André Neveu).

Jean-Louis ROUQUETTE, pour la qualité de ses contributions méthodologiques et ses analyses et pour son engagement remarquable et ses initiatives de responsable d’équipes et d’animateur de réseaux dans les métiers de la recherche-développement au service des régions d’élevage. (Rapporteurs : Claude Béranger et Joseph Bonnemaire).

Jean SABINE, chef des cuisines de l’Hôtel du Ministre des Affaires étrangères, pour sa contribution en faveur de la valorisation des produits du terroir tant en France qu’à l’étranger. (Rapporteur : le Bureau).

Jean-Denis VIGNE, pour ses travaux originaux et internationalement appréciés sur l’histoire des domestications animales. (Rapporteur : Jean-Claude Mounolou).

2006

Erik ORSENNA, de l’Académie française, pour avoir rappelé si bien aux lecteurs qui l’accompagnent dans son voyage aux pays du coton (Fayard) qu’Hommes et Plantes tissent ensemble leur évolution et que la mondialisation sera plus humaine si l’opinion comprend le rôle des innombrables acteurs de cette aventure – en particulier ceux qui ont du mal à se faire entendre. (Rapporteur : André Cauderon).

 Marc BONNET-MASIMBERT, pour ses travaux originaux sur la physiologie de la floraison des arbres forestiers, la conservation des pollens et des graines, et sa forte contribution à l’animation de recherches nationales et internationales. Il a été l’un des chercheurs les plus en vue et les plus utiles de la recherche forestière. (Rapporteur : Maurice Bonneau).

Jean-Marie BOURRE, pour ses travaux portant sur les acides gras, en particulier sur les effets bénéfiques des omega3 qui ont abouti sur le plan pratique à des conseils diététiques et des reformulations sur le plan nutritionnel. (Rapporteur : Maurice-Paul Durand).

Yves-Marie CABIDOCHE, pour l’ensemble de son œuvre agropédologique dans la zone des Caraïbes. (Rapporteur : Georges Pédro).

Jean-Claude FLAMANT, généticien et zootechnicien émérite, a été un acteur remarquable du rayonnement international (FEZ) et en particulier méditerranéen (CIHEAM) de la recherche française. Engagé dans une démarche prospective, il a développé le pôle Agro-alimentaire de Toulouse et a initié une dynamique originale de débats science-société. (Rapporteur : Joseph Bonnemaire).

Philippe JOUVE, pour l’ensemble de sa carrière consacrée à la recherche et l’enseignement sur les méthodes d’étude et l’amélioration des systèmes de production des pays méditerranéens et tropicaux. (Rapporteurs : Alain Perrier et François Papy).

Christiane LAMBERT, pour son action remarquable comme agricultrice militante au service de l’agriculture et du développement durable afin de changer l’image de l’agriculture. (Rapporteurs : Gilles Thevenet et Christian Maréchal).

Norbert OLSZAK, pour ses travaux importants et variés dans le domaine de la propriété intellectuelle, droit des signes d’origine et de qualité droit du vin. (Rapporteur : Joseph Hudault).

Olivier VOINNET, pour ses découvertes fondamentales (petits ARN et extinction des gènes) qui auront des applications importantes tant en santé humaine qu’en agriculture, phytopathologie notamment. (Rapporteur : Georges Pelletier).

2005

 Charles-André BRETTE, maître assistant à la chaire de zootechnie de l’INA-PG et Directeur général de l’ITCF (ARVALIS en 2003), pour ses qualités d’enseignant, d’organisateur et de chef d’entreprise. (Rapporteur : André Neveu).

 André CARRIER, chercheur dont toute la carrière effectuée dans l’industrie a été orientée avec succès vers l’amélioration constante des qualités nutritionnelles et bactériologiques de l’alimentation des jeunes enfants. (Rapporteur : Jacques Risse).

Catherine CORMERY, directrice de « Connaissance et Mémoires », pour la réédition d’ouvrages rares, de prestige, recherchés, faisant partie de notre patrimoine en matière de littérature agronomique. (Rapporteur : le Bureau).

René KELLER, pour son activité créatrice de recherche et sa participation d’enseignement à l’ENGREF, au DEA de Sciences du Bois et à l’ENSTIB. (Rapporteur : Maurice Bonneau).

Jean LE DIVIDICH, directeur de recherches honoraire à l’INRA de Rennes-St Gilles, pour ses recherches sur la thermorégulation et le métabolisme des porcelets qui ont permis une amélioration notable de leur survie et leur développement. (Rapporteur : Jean-Claude Blum).

Marcel LE LÉZEC, directeur honoraire du domaine expérimental de Bois l’Abbé-La Rétuzière, pour ses travaux d’amélioration génétique du poirier et notamment ses compétences d’expert en pomologie. (Rapporteurs : Françoise Dosba et Yves Lespinasse).

Romaric PIERREL, conservateur des Jardins botaniques de Nancy, pour ses travaux de botanique et d’écologie et notamment pour ses ouvrages de vulgarisation sur la vie des plantes. (Rapporteur : Jean-Claude Mounolou).

Denis POUPARDIN, ingénieur forestier et chercheur INRA, pour l’ensemble de son œuvre, et spécialement les « archorales » de l’INRA, instruments essentiels pour l’histoire de la recherche agronomique en France. (Rapporteur : Bertrand Hervieu).

Serge RAMBAL, ingénieur de recherches au Centre d’Écologie fonctionnelle et évolutive du CNRS à Montpellier, pour sa contribution importante à l’étude du bilan hydrique du sol et à ses conséquences sur la structure et le fonctionnement des écosystèmes méditerranéens. (Rapporteur : Bernard Saugier).

Jean-Marie RIVIÈRE, maître de conférences à l’ENSA de Rennes, pour la qualité exceptionnelle de son enseignement en science du sol et l’acquisition de connaissances fondamentales sur l’ensemble des sols du Massif Armoricain et du Grand Ouest. (Rapporteurs : Marcel Jamagne et Claude Cheverry).

Eugène SCHAEFFER, agriculteur, pour son action en tant que Président de l’ACTA pour le développement de l’agriculture raisonnée et en tant que Président du CERQUA pour le développement des produits de qualité. (Rapporteurs : Christian Maréchal et Jean-François Colomer).

2004

Patrick BALLU, directeur générald’Exel Industries, pour sa carrière exemplaire au service d’une grandeentreprise d’équipements dans la protection phytosanitaire. (Rapporteur : Jean-Bernard Montalescot).

Jean-Claude BONTRON, directeur dela Sociétéd’études géographique, économique et sociologique appliquée, pour son rôled’animateur d’une société savante qui a joué un grand rôle d’interface entre lepolitique et les sciences humaines en France. (Rapporteur : JacquelineBonnamour).

Jean-François BRIAT, directeur de recherche au CNRS.Directeur du laboratoire mixte CNRS-INRA de biologie végétale de Montpellier,pour l’ensemble de ses travaux sur le métabolisme du fer chez les végétaux.(Rapporteur : Jean-Claude Mounolou).

Gérard BRÛLÉ, professeur de biotechnologie àl’ENSA de Rennes, pour l’ensemble de ses recherches et leurs importantesapplications dans l’industrie laitière. (Rapporteur : Jacques Risse).

Jean-François DRILLEAU, directeur de recherches à l’INRAde Rennes, pour ses travaux fondamentaux et appliqués sur la biochimie de lapomme et les problèmes microbiologiques et technologiques de l’élaboration descidres. (Rapporteurs : Jean Salette et Patrice Desmarest).

Madeleine FERRIÈRES, professeur d’histoire moderne àl’université d’Avignon, pour ses travaux sur l’histoire culturelle et socialedes populations rurales et notamment son ouvrage sur «L’histoire des peursalimentaires du Moyen Age à l’aube du 20èmesiècle».(Rapporteur : André Neveu).

Bernard JALABERT, directeur de recherches honoraireà l’INRA de Rennes, pour ses travaux sur la maturation ovocytaire des poissonset son rôle d’animateur des recherches en hydrobiologie. (Rapporteur : Roland Billard).

Michaël KLETT, de nationalité allemande,président directeur général de la maison d’édition Klett-Cotta de Stuttgart,pour son œuvre de développement de l’espace rural organisée autour des modes deconsommation alimentaires traditionnels. (Rapporteur : le Secrétaire perpétuel).

Clément MATHIEU, ancien professeur de science dusol à l’ENSAP de Toulouse, pour l’ensemble de ses travaux sur la connaissancedes ressources en sol des milieux méditerranéens, tropicaux et tempérés et pourses ouvrages en science du sol. (Rapporteur : Marcel Jamagne).

Éric ROOSE, directeur de recherches à l’IRD,pour l’ensemble de ses travaux consacrés à l’étude et à la lutte contrel’érosion des sols dans les pays du Sud. (Rapporteur : Christian Feller).

Erwin ULRICH, responsable national du Réseaunational de suivi à long terme des écosystèmes forestiers de l’ONF, pour sonrôle remarquable d’animateur dans la mise en place et le fonctionnement de ceréseau. (Rapporteurs : Maurice Bonneau et Georges Touzet).

2003

Pierre BARRAL, professeur émérite à l'Université Montpellier III, pour son œuvrehistorique, essentielle pour la compréhension de l'émergence d'uneagriculturemodernisée au XXe siècle.(Rapporteurs : Nadine Vivier et Jean-Marc Boussard).

Claude BÉRANGER, directeur de recherches à l'INRA, pour avoir associéchercheurset agriculteurs dans l'élan de modernisation de l'agriculture. (Rapporteur : Raymond Février).

Jean-Baptiste BERGE, directeur de recherches à l'INRA, pour avoir renouveléauplan moléculaire nos connaissances sur les insectes et les nématodesparasitesdes plantes. (Rapporteurs : Maurice Ritter et Jean-François Morot-Gaudry).

Georges BORIES, directeur de recherches à l'INRA, pour avoir intégré les progrèsde la chimie et de la biologie dans une pratique moderne de l'expertisetoxicologiqueet sanitaire. (Rapporteur : Léon Guéguen).

Georges DARROZES, directeur de recherches à l'UNCAC et directeur général deSERASEM, pour l'intérêt et l'importance des variétés de colza et de céréalesqu'il a créées. (Rapporteurs : Christian Maréchal et Jean-Pierre Monod).

Nader Bassil KATERJI, directeur de recherches à l'INRA, pour avoir développé despratiques plus économes de la gestion de l'eau dans les agrosystèmesméditerranéens. (Rapporteurs : Marcel Jamagne et Alain Perrier).

Gilbert LIÉNARD, ingénieur INRA retraité, pour avoir servi avec dévouement les éleveursen développant les pratiques de l'analyse économique de leursproductions. (Rapporteur : Julien Coléou).

Eric PALMER, ingénieur IGREF, pour sa contribution essentielle àl'améliora¬tionde la reproduction de l'espèce chevaline. (Rapporteur : Henri Blanc).

Jean RÉMY, ingénieur, gérant de la SETIF, pour avoir promu et dirigé l'essor historique desfilières et des pratiques du froid qu'ont renouvelé les industriesetle commerce des produits agricoles. (Rapporteur : André Gac).

Raymond SAUNIER, ingénieur de recherches à l'INRA, pour l'amélioration génétique despêchers et des cerisiers, puis plus largement pour la protectiondesobtentions végétales nouvelles. (Rapporteurs : Françoise Dosba et Yves Lespinasse).

2002

Henri de BENOIST, agriculteur dans l’Aisne (Bouconville Vauclair), pour son action à la présidence de l’ITCF en faveur de pratiques agronomiques respectueuses de l’environnement et génératrices de progrès. (Rapporteurs : Jean-Claude Ignazi et Christian Maréchal).

Pierre CRUIZIAT, directeur de recherches à l’INRA, pour avoir animé une recherche originale sur l’écophysiologie des arbres et rassemblé les bioclimatologues dans une vision intégrée du fonctionnement de l’arbre et de son milieu. (Rapporteur : Daniel Tessier).

André-Bernard DELMAS, directeur de recherches à l’INRA, pour son activité d’expertise dans les domaines de l’écotoxicologie et des toxicités auprès du ministère de l’Environnement et de l’Union européenne. (Rapporteur : André Rico).

Jean-Marc FERRY, professeur à l’Université libre de Bruxelles, pour la dynamique de sa réflexion philosophique et technique sur les relations entre territoires, structures d’État et prises de décision en Europe de l’Ouest. (Rapporteur : Jacqueline Bonnamour).

Cécile LAHELLEC, docteur vétérinaire, pour l’ensemble de son œuvre dans le domaine de l’hygiène des aliments et du contrôle des bactéries qui les accompagnent. (Rapporteur : Maurice-Paul Durand).

Jacques MEUNIER, directeur scientifique adjoint du CIRAD, pour avoir mené une réflexion et une action intégratives qui l’ont conduit de la génétique et l’agronomie du palmier à huile à la négociation clairvoyante des objectifs partagés et des collaborations entre le CIRAD et les pays en développement. (Rapporteur : André Charrier).

Jacques RANGER, directeur de recherches à l’INRA, pour ses contributions à la compréhension des cycles biogéochimiques en milieux forestiers et aux conséquences à en tirer pour leur gestion. (Rapporteur : Maurice Bonneau).

Laurent SABEAU, pisciculteur à Montpon Ménestérol, pour son action à la présidence de l’Association des producteurs de caviar et d’esturgeon et le développement d’une filière de produits originaux. (Rapporteur : Roland Billard).

2001

Guy et Viviane BOUYÉ, mytiliculteurs à Charron, pour leurs innovations et la diffusion de pratiques mytilicoles rationnelles et modernes. (Rapporteur : Julien Coléou).

Jean-Pierre DARRÉ, ingénieur de recherche honoraire du CNRS, ancien directeur du GERDAL à Paris, pour la production de connaissance par les acteurs du développement agricole et grâce à la synergie de leurs interactions. (Rapporteur : Philippe Lacombe).

Jean ÉTIENNE, ingénieur de recherches à l'INRA, directeur du laboratoire d'entomologie et de lutte intégrée des Antilles-Guyane, pour avoir sauvé, grâce à des procédés originaux de lutte biologique, les plantations d'agrumes dans plusieurs régions tropicales. (Rapporteur : Jean-Marie Bové).

Jean-Claude FARDEAU, ingénieur de recherches au CEA, Centre d'Études atomiques de Cadarache, pour l'ensemble de ses travaux sur le cycle du phosphore, la dynamique de ses transferts dans le sol et du sol aux plantes. (Rapporteurs : Jacques Berthelin et Jen-Louis Morel).

Jean-Gérard MUGUET, directeur de recherches honoraire de l'INRA, Station d'écophysiologie et d'horticulture d'Avignon, pour l'ensemble de ses travaux sur la physiologie des arbres fruitiers et l'élaboration de méthodes adaptées à une couverture économe de leurs besoins hydriques. (Rapporteur : Jean Salette).

Michel-Jean JACQUOT, directeur du FEOGA, avocat à la Cour de Paris, pour les éminents services rendus à l'agriculture européenne et française, en particulier à l'occasion de multiples négociations internationales. (Rapporteur : Pierre Pignot).

Jean-Paul LEGROS, directeur de recherches à l'INRA, École nationale supé¬rieure agronomique de Montpellier, pour ses travaux sur la distribution spatiale des sols en France, leurs aptitudes à la production végétale, leurs évolutions consécutives aux transformations imposées par les agriculteurs. (Rapporteurs : Jean-Claude Favrot et Marcel Jamagne).

Gilles MARTIN, président-directeur général de la Société EUROFINS SCIEN-TIFIC à Nantes, pour le développement d'une entreprise internationale qui met en œuvre des analyses originales et informatives sur l'origine des aliments. (Rapporteurs : Christiane Mercier et Pierre Dupuy).

François-Xavier de MONTARD, directeur de recherches à l'INRA, Station d'agronomie de Clermont Ferrand, pour sa contribution à la mise en place de l'agrisylviculture dans les zones à pâturage des moyennes montagnes humides.(Rapporteurs : Stéphane Hénin et Georges Pédro).

Gérard NEPVEU, directeur de recherches à l'INRA, Centre de recherches forestières de Nancy, pour l'ensemble de ses travaux sur les qualités des bois et l'évaluation des ressources forestières qui en découle. (Rapporteur : Maurice Bonneau).

Jean SALMON, agriculteur à Henanbihen, président de la Chambre d'agriculture de Bretagne, pour son rayonnement dans le monde professionnel et son action déterminante dans la prise en compte de la qualité de l'environnement, en particulier à travers l'opération FERTIMIEUX. (Rapporteurs : Jean-Claude. Ignazi et Christian Maréchal).

2000

Claudette BERSET, professeur de biochimie industrielle à l'École nationale supérieure des Industries alimentaires de Massy, pour ses recherches sur les colorants et les antioxydants naturels employés par l'industrie en substitution des produits de synthèse (Rapporteur : Jean Adrian).

Jean BISSON, ingénieur à l'INRA, pour ses activités en ampélographie et sur la conduite du vignoble au domaine expérimental viticole de Cours les Cosne qu'il a dirigé (Rapporteurs : Etienne David et André Cauderon).

Pierre BONDOUX, directeur de recherches honoraire à l'INRA d'Angers, pour l'ensemble de son œuvre de mycologue et de phytopathologie au service de l'arboriculture fruitière (Rapporteur : Désiré-Geroges Strullu).

Gabriel CALLOT, directeur de recherches à l'INRA de Montpellier, Unité de Science du sol, pour l'ensemble de ses recherches agronomiques consacrées à l'étude des sols, aux relations sols-plantes et à la trufficulture (Rapporteurs : Georges Pédro et Stéphane Hénin).

André FLEURY, professeur d'agriculture périurbaine à l'École nationale supé¬rieure du Paysage de Versailles, pour ses activités d'enseignement et de recherches en agronomie, et tout particulièrement pour ses travaux sur l'agriculture périurbaine dans les pays industrialisés et dans les pays en voie de développement (Rapporteur : Jean-Pierre Deffontaines).

Alain FRANC, chef du département de mathématiques appliquées à l'École nationale du Génie rural, des Eaux et des Forêts, qui a associé ses connaissances en biologie et écologie forestière et ses compétences en mathéma¬tiques pour développer des recherches en modélisation de systèmes biolo¬giques (Rapporteur : Georges Touzet).

Georges GARINOIS, ancien président de la Confédération générale des planteurs de betterave, pour ses actions de promotion de la culture raisonnée de la betterave et des biocarburants à base d'éthanol (Rapporteurs : Christian Maréchal et Michel Girard).

Jean-Paul RENARD, directeur de recherches à l'INRA, directeur du Laboratoire de Biologie du Développement et Biotechnologies à Jouy en Josas, pour l'ensemble de ses travaux sur le développement embryonnaire précoce et pour l'amélioration de nos connaissances en reproduction ouvrant des voies thérapeutiques nouvelles (Rapporteur : Françis du Mesnil du Buisson).

Denise SIMATOS, professeur émérite de physico-chimie des éléments à l'ENSBANA de Dijon, pour ses travaux sur le rôle de l'eau dans les propriétés organoleptiques des aliments et dans leur évolution au cours des traitements et de la conservation, qui ont permis la mise au point de procédés de congélation et de lyophilisation (Rapporteurs : André Frouin et Denis Lorient).

1999

Gilbert AUSSENAC, directeur de recherches, président du centre INRA de Nancy-Champenoux, pour l'ensemble de ses travaux en écophysiologie des arbres et peuplements forestiers. (Rapporteurs : Maurice Bonneau et Pierre Bazire).

Michel BARTH, ingénieur frigoriste de l'Institut français du froid industriel, président de l'Association des ingénieurs et techniciens du froid, pour l'ensemble de ses activités qui ont concouru au développement de la chaîne du froid dans de nombreuses industries. (Rapporteur : André Gac).

Jean-Claude BEGON, directeur de recherches, président du centre INRA d'Orléans, pour l'ensemble de ses travaux sur la connaissance des ressources en sol du territoire et la protection de l'environnement. (Rapporteur : Marcel Jamagne).

Nicole CROIX, maître de conférences à l'Université de Nantes, pour son travail de synthèse portant sur l'analyse, pendant 30 ans, des mutations foncières et de l'organisation des campagnes armoricaines méridionales. (Rapporteur : Jacqueline Bonnamour).

Jean-Claude DESVIGNES, ingénieur agronome au CTIFL, pour l'ensemble de ses travaux qui ont permis le développement de la certification et de l'indexage en arboriculture fruitière. (Rapporteur : Jean Marrou).

Yves DIDIER, agriculteur en Haute-Marne, retraité, pour son opiniâtreté à développer des itinéraires techniques qui, associés à une mécanisation raisonnée, procurent efficacité économique, préservation de la terre et respect de l'environnement. (Rapporteur : Jean Devel).

Jean-Paul LAPLACE, directeur de recherches, adjoint au directeur scientifique Nutrition humaine et sécurité alimentaire de l'INRA, pour l'ensemble de son œuvre en physiologie digestive et neurophysiologie chez le porc. (Rapporteur : Léon Guéguen).

Jean-Jacques MACHEIX, professeur de physiologie végétale à l'Université de Montpellier II, pour l'ensemble de ses activités en physiologie végétale appliquée et plus particulièrement sur le métabolisme des composés phénoliques des végétaux. (Rapporteur : Daniel Côme).

Office central de Comptabilité agricole de Soissons, représenté par Hélène FERTÉ. Office qui, depuis sa création en 1925 et son officialisation en 1931, avec Jean FERTÉ, a rendu les plus grands services à l'agriculture d'entreprise et a inspiré les Pouvoirs publics pour la mise en place des centres de gestion agréés. (Rapporteur : Michel Proffit).

Jean-Pierre TILLON, docteur vétérinaire, directeur scientifique de l'UCAAB, pour le rôle qu'il a joue dans la protection sanitaire des élevages porcins et dans le développement de l'écophysiologie en créant la Station de pathologie porcine de Ploufragan. (Rapporteurs : Bernard Denis et François du Mesnil du Buisson).

1998

Michel ARBEZ, directeur de recherches à l'INRA, pour l'ensemble de ses travaux scientifiques sur la génétique et l'amélioration des arbres forestiers. (Rapporteur : Georges Touzet).

Jean-Jacques BIMBENET, professeur de génie industriel et alimentaire à l'ENSIA de Massy, pour l'ensemble de son œuvre d'enseignant, de formateur et de chercheur dans une discipline capitale en vue du développement de l'industrie alimentaire. (Rapporteur : Yves Ménoret).

Jean CHRÉTIEN, directeur de recherches à l'INRA, pour l'ensemble de ses travaux sur la connaissance et la conservation des ressources en sols du territoire français. (Rapporteur : Marcel Jamagne).

Marcel MAZOYER, professeur d'agriculture comparée et de développement agricole à l'INA-PG, pour ses apports originaux dans les domaines de l'histoire des agricultures et de la dynamique des systèmes agraires. (Rapporteur : Jean-Marc Boussard).

Henri Serge POITOUT, directeur de recherches à l'unité INRA de Zoologie d'Avignon, pour l'ensemble de sa carrière nationale et internationale consacrée à la lutte biologique. (Rapporteur : Maurice Ritter).

Jean-Paul SINQUIN, directeur des services économiques de l'ITAVI, pour ses études économiques en aviculture et la promotion de la technologie aviole française. (Rapporteur : Jacques Arnold).

Boris VOLKOFF, directeur de recherches à l'ORSTOM (Bondy), pour l'ensemble de son œuvre consacrée à la connaissance des sols du monde tropical. (Rapporteur : Georges Pédro).

1997

Rémi CHAMPION, ingénieur de recherches à l'INRA, pour son action scientifique déterminante au laboratoire de pathologie des semences du GEVES. (Rapporteur : Frantz Rapilly).

 François LEBAS, directeur de recherches à l'INRA, pour l'ensemble de ses recherches consacrées à la nutrition et à l'élevage du lapin. (Rapporteur : Jacques Arnold).

François LE TACON, directeur de recherches à l'INRA, pour ses travaux sur les interactions micro-organismes x arbres forestiers, pour leur application dans le domaine des ectomycorhizes et pour la mise en route d'un très actif laboratoire de microbiologie forestière. (Rapporteur : Pierre Bazire).

Roland ROSSET, contrôleur général honoraire des services vétérinaires, pour son inlassable activité de recherche dans le domaine de l'hygiène alimentaire. ( Rapporteur : Maurice-Paul Durand).

Jean-Claude SABIN, vice-président de l'APCA, pour ses activités régionales, nationales et européennes ; notamment comme responsable de la filière française des oléagineux et protéagineux et comme promoteur de la pro¬duction par l'agriculture de matières premières renouvelables. (Rapporteur : Christian Maréchal).

Michel SCHIAVON, professeur de science du sol, de pédologie et de phyto-pharmacie à l'ENSAlA et à la Faculté des sciences de Nancy, président du Groupe français des pesticides, pour l'ensemble de ses travaux sur les produits phytosanitaires et l'effet de leur utilisation sur la qualité des sols et des eaux. (Rapporteur : Fernand Jacquin).

Paul-Gérard SCHOCH, directeur de recherches à l'INRA, pour ses travaux scientifiques dans le domaine de la bioclimatologie et pour son rôle d'administrateur de la recherche comme président du centre INRA d'Avignon et délégué de l'INRA pour la région PACA. (Rapporteur : Roger Jacques).

1996

 Jacques DELAS, directeur honoraire de la Station d'agronomie du centre INRA de Bordeaux, pour l'ensemble de sa carrière et sa contribution majeure au progrès de l'Agronomie viticole, en particulier dans le domaine de la physique des sols et de la fertilisation (Rapporteur : Georges Pédro).

 Jacques BONFILS, chargé de recherches honoraire à l'INRA, pour l'ensemble de ses travaux de zoologie, en particulier sur la biologie et la systématique des cicadelles vecteurs de virus et de pyroplasmoses, dont il est un spécialiste internationalement reconnu. (Rapporteur : Joseph-Marie Bové).

Guy OBERLIN, directeur de recherches de l'ORSTOM, détaché au CEMAGREF, pour l'ensemble de ses recherches d'hydrologie et pour sa contribution majeure à une gestion moderne de l'espace et de l'eau. (Rapporteur : Germain Leynaud).

Jacques BRICOUT, directeur du centre de recherches Pernod Ricard, pour ses travaux sur la caractérisation analytique des substances végétales, en particulier la mise au point de méthodes d'analyse des arômes alimentaires utilisables dans la pratique industrielle. (Rapporteur : Yves Ménoret).

Jean THIAULT, ingénieur général d'agronomie honoraire, pour l'ensemble de sa carrière scientifique et administrative, et singulièrement pour son action à la direction du service de la protection des végétaux et à la présidence d'organisations de la protection des plantes au sein desquelles il a contribué à développer la notion d'agriculture raisonnée respectueuse de l'environnement. (Rapporteur : Christian Maréchal).

1995

Georgette RISSER, directeur de recherches à l'INRA (Montfavet), pour l'ensemble de ses travaux d'amélioration de diverses espèces horticoles, et notamment pour la création de la variété Gariguette, qui est aujourd'hui la référence du marché pour les fraises de qualité. (Rapporteur : Yvonne Cauderon).

Jean-Pierre SIGNORET, directeur de recherches à l'INRA (Nouzilly), pour l'ensemble de ses travaux originaux sur le comportement des animaux domestiques, qui ont permis d'améliorer à la fois les performances économiques de l'élevage et le bien-être des animaux. (Rapporteur : François Du Mesnil Du Buisson).

Marc LATHAM, pour l'ensemble des activités de recherche et de développe¬ment qu'il a déployées dans le monde tropical à la direction du Bureau international des sols (IBSRAM) dont il est le créateur. (Rapporteur : Georges Pédro).

Philippe BONNET, chargé de recherches à l'INRA (Antibes), pour l'ensemble de ses travaux et en particulier sa contribution à la découverte et à l'utilisa¬tion des élicitines, protéines capables d'induire des phénomènes de résis¬tance chez les végétaux contaminés par des champignons pathogènes. (Rapporteur : Maurice Ritter).

Gustave LUCAS, créateur d'une entreprise familiale de construction de machines agricoles, pour l'ensemble de ses réalisations originales confirmées par le dépôt de 70 brevets et particulièrement remarquées par le Comité d'encouragement du Salon international de la machine agricole. (Rapporteur : Jean-Marc de Montis).

Pierre LOUISOT, professeur de biochimie générale et médicale à la faculté de médecine de Lyon-Sud, directeur de recherches à PINSERM, président de l'Institut français pour la nutrition, président de la section alimentaire et nutrition du Conseil supérieur de l'hygiène publique, président du conseil d'administration du CNERNA, pour l'ensemble de ses activités de recherche et de formation et pour les efforts qu'il déploie afin de développer des liens étroits et permanents entre le monde médical et tous les acteurs des filières alimentaires. (Rapporteur : Yves Ménoret).

1994

Gilbert BARRALIS, directeur de recherches à l'INRA (Dijon), pour l'ensem¬ble de ses travaux de malherbologie, en particulier ses recherches sur la dynamique des peuplements de mauvaises herbes dont les résultats sont utilisés pour le perfectionnement des méthodes de lutte (Rapporteur : Frantz Rapilly).

 Bernard BRETON, directeur de recherches à l'INRA (Rennes), pour l'ensemble de ses travaux sur l'endocrinologie des poissons et les applications auxquelles ils ont donné lieu pour la maîtrise de la reproduction en pisciculture (Rapporteur : Rolland Billard).

Claude GUDIN, directeur de recherches au Commissariat à l'Énergie ato¬mique (Cadarache), pour son rôle d'initiateur d'un programme d'étude de la bioconversion de l'énergie solaire utilisant des microalgues dont il a pu extraire des produits à haute valeur ajoutée (Rapporteur : Jean-Jacques Hervé).

François BILLIARD, chef de la division des Procédés frigorifiques et thermiques du CEMAGREF (Antony), pour l'ensemble de ses recherches et essais, en particulier ses travaux sur les échanges de chaleur et l'accumulation du froid, la préréfrigération par le froid humide et la brumisation, ainsi que les techniques de stérilisation à hyperhaute température qui préservent les qualités des produits alimentaires (Rapporteur : André Gac).

1993

Georges de BEAUCORPS, ancien directeur technique de la Société com¬merciale des Potasses d'Alsace (SCPA), pour l'ensemble de son action nationale et internationale au service de la fertilisation raisonnée des cultures (Rapporteur : Georges Pédro).

Paul du MERLE, Directeur de la station de zoologie forestière d'Avignon, pour ses recherches d'entomologie forestière, en particulier sur la tordeuse du sapin, dont il a mis en évidence la présence en France et dont il a précisé la bioécologie (Rapporteur : Pierre Grison).

 René BELAMIE, chef de la division "Qualité des eaux" du CEMAGREF, pour l'ensemble de ses travaux de recherches et de ses activités de formation et d'appui technique en vue de réduire la pollution des eaux (Rapporteur : Germain Leynaud).

Louis MAILLEUX, Président-Directeur général de l'entreprise Mailleux à Acigné (llle-et-Vilaine), pour la mise au point d'un chargeur placé à l'avant du tracteur et doté d'un système de dételage rapide, ainsi que pour le développement international de son entreprise (Rapporteur : Jean-Marc de Montis).

1992

Jean-Michel JOUANY, professeur à l'Université de Rouen, pour son œuvre de toxicologie et d'écotoxicologie : étude des chaînes alimentaires primaires, toxicité des produits de la dégradation thermique des pesticides, évaluation des risques (Rapporteur : Jean Vial).

François TOUTAIN, directeur de recherches au CNRS, pour son action de recherche et d'animation en pédologie biologique, notamment pour l'étude de la biodynamique des humus (Rapporteur : Jean Boulaine).

Max BUISARD, industriel, pour son œuvre de chef d'entreprise, et notamment ses innovations et réalisations en matière de sécurité et de confort des tracteurs (Rapporteur : Jean-Marc de Montis).

Jean-Claude IGNAZI, directeur à la Société de la Grande-Paroisse, pour son action dans des entreprises et dans des comités interprofessionnels, qui a contribué à définir et à diffuser des pratiques de fertilisation respectueuses de l'environnement (Rapporteur : Claude Gleizes).

1991

Lucette CORRIOLS, pour l'ensemble de ses réalisations en matière d'amélioration de l'asperge (Rapporteur : Yvonne Cauderon).

 Gilbert MANUELLAN, pour son œuvre dans le domaine de l'hydraulique agricole et pour son action de promotion de systèmes modernes d'irrigation et de drainage dans les pays en développement (Rapporteur : Jean Dunglas).

Jean MARROU, pour son rôle de chercheur et d'animateur scientifique dans l'étude des maladies virales des végétaux (Rapporteur : Jean Chevaugeon).

1990

Claude BENASSY, pour l'ensemble de ses recherches dans le domaine de la lutte biologique et pour leur application à la protection des vergers contre les cochenilles. (Rapporteur : Pierre Grison).

Alfred ENGEL, pour les innovations qu'il a apportées, comme directeur des études d'un constructeur de machines agricoles, en matière de travail du sol et de fenaison. (Rapporteur : Jean-Marc de Montis).

Raymond GRAS, pour l'ensemble de ses recherches dans le domaine de la physique des sols et des interactions sols-systèmes de culture. (Rapporteur : Georges Pédro).

Yves HENRY, pour ses recherches personnelles et pour son rôle de direction et d'animation scientifiques en matière de nutrition du porc. (Rapporteur : Alain Rérat).

Christian PIERI, pour ses travaux d'agronomie en Afrique soudano-sahélienne, à l'occasion de la publication de son ouvrage : fertilité des terres de savanes. (Rapporteur : André Angladette).

Jean-Claude RAMEAU, pour son œuvre d'enseignement et d'animation en matière de botanique et de phytosociologie à l'occasion de la publication, sous sa direction, du premier tome de la « Flore forestière française ». (Rapporteur : Pierre Bazire).

Roland TORTEROTOT, pour la mise au point et le lancement industriel d'un procédé de conditionnement aseptique des aliments sous emballage plastique thermoformé. (Rapporteur : Pierre Dupuy).

1989

Gérard MONNIER, pour ses travaux personnels et pour son rôle de direction et d'animation en matière de recherches sur la structure des sols. (Rapporteur : Stéphane Hénin).

Jacques LACHAUD, à l'occasion de la publication de son ouvrage « Les institutions agricoles », pour l'ensemble de ses recherches en droit agraire. (Rapporteur : Jean Mégret).

Robert MOREL, pour ses travaux d'application de la chimie à la fertilisation, et en particulier pour son rôle dans le maintien et l'interprétation de dispositifs expérimentaux de longue durée. (Rapporteur : Stéphane Hénin).

Louis SALSAC, pour ses travaux personnels sur l'absorption et la répartition du calcium chez des espèces de statut écologique divers, et pour son rôle d'animation de recherches sur la nutrition minérale des plantes. (Rapporteur : Alexis Moyse).

Pierre PERRON, pour ses recherches sur la pathologie d'insectes nuisibles et pour leur application à la mise au point de bio-préparations de champignons et de virus utilisés dans la lutte biologique. (Rapporteur : Pierre Grison).

Henri POMMERET, pour son action d'équipement hydraulique, d'aménagement agricole et d'aménagement rural, en particulier dans le Bas-Rhône et le Languedoc. (Rapporteur : Suzanne Mériaux).

1988

Edmond POCHARD, pour ses travaux de méthodologie d’amélioration de la résistance des plantes aux maladies. (Rapporteurs : Yvonne Cauderon et Jean Chevaugeon).

Joseph HUDAULT, à l’occasion de la publication de son ouvrage « Droit rural », pour l’ensemble de ses études consacrées aux aspects fonciers de l’exploitation agricole. (Rapporteur : Jean Mégret).

Jean-Claude FAVROT, pour ses travaux de cartographie pédologique et leur application à l’élaboration des plans de drainage. (Rapporteur : Jean Boulaine).

Tony SIMON, président-directeur général des Ateliers de Clairefontaine, pour les innovations et les perfectionnements apportés aux machines destinées aux productions maraîchères. (Rapporteur : Jean-Marc de Montis).

1987

Michel LAGARDE, pour son œuvre, à l'occasion de la publication de sa thèse : Un droit domanial spécial ; le régime forestier, contri¬bution à la théorie du domaine. (Rapporteur : Roger Blais).

Jean-Marc BOUSSARD, pour son œuvre, à l'occasion de la publi¬cation de l'ouvrage : Economie de l'agriculture. (Rapporteur : Joseph Klatzmann).

Yves ARAMBOURG, pour son œuvre, à l'occasion de la publication du traité : Entomologie oléicole. (Rapporteur : Pierre Grison).

Noël BOBARD, président-directeur général des Etablissements Bobard, pour son rôle dans le perfectionnement des tracteurs enjam-beurs. (Rapporteurs : Jean Devel et Jean-Marc de Montis).

Jean-Paul DIRY, pour son œuvre, à l'occasion de la publication de l'ouvrage : L'industrialisation de l'élevage en France. (Rapporteur : Jean Archambaud).

1986

Jean REBIFFE, pour l'ensemble de son œuvre à la direction de la Société coopérative agricole d'Eure-et-Loir. (Rapporteur : Claude Monnier).

 Jean PIAT, pour son œuvre d'agronome de terrain, à l'occa¬sion de son ouvrage : La terre, le vent, les hommes : cent ans d'agriculture en Lauragais. (Rapporteur : Jean Bustarret).

Philippe COLLOMB, pour son ouvrage : La mort de l'orme séculaire. (Rapporteur : Michel Cépède).

Christian DUPEYRON, pour son ouvrage : Droit agraire. (Rapporteur : Jean Mégret).

Pierre BRABANT et Michel GAVAUD, pour leurs travaux sur les sols du Nord-Cameroun. (Rapporteur : Georges Aubert).

Claude SCOTTO LA MASSESE, pour l'ensemble de son œuvre, et en particulier pour ses recherches sur les némato-des. (Rapporteur : Pierre Grison).

1985

Jean PERNES, pour son ouvrage : Gestion des ressources génétiques des plantes. (Rapporteur : André Cauderon).

Alain ROQUELET, pour son ouvrage : La vie de la forêt normande à la fin du Moyen Age. (Rapporteur : Roger Blais).

Pierre ROBERT, pour ses recherches entomologiques conduites jusqu'à l'application sur le terrain. (Rapporteur : Pierre Grison).

Désiré-Georges STRULLU, pour ses recherches conduisant à la maîtrise du complexe mycorhizien en sylviculture. (Rapporteur : Georges Viennot-Bourgin).

1984

 Alexandre BOURNIER, pour l'ensemble de ses travaux sur les Thysanoptères. (Rapporteur : Paul Pesson).

André FRANCLET, pour ses recherches sur la multiplica¬tion des plantes ligneuses. (Rapporteur : Roger Blais).

Michel-Claude GIRARD, pour ses recherches sur la représentation de la couverture pédologique. (Rapporteur : Georges Aubert).

François MORAND, pour ses recherches d'écologie et de phytogéographie. (Rapporteur : Roger Ulrich).