Vous êtes ici

Section 5 - Interactions milieux-êtres vivants

Interactions milieux-êtres vivants

La section V est une section « amont », concernée par tous les aspects physiques et chimiques de l’écosystème agronomique, et donc intéressée par la plupart des thèmes traités dans les autres sections, à l’exception des problèmes de socio-économie ou de société. Sa principale mission est d’apporter aux autres sections, spontanément ou à leur demande, un appui scientifique sur des aspects fondamentaux touchant les mécanismes, les interactions, les transferts et bilans d’énergie ou de matière, la méthodologie de mesure ou de modélisation.

Le champ couvert est très vaste puisqu’il va de la géosphère (roche et sol) et de l’hydrosphère à l’atmosphère, en passant par toutes les composantes de la biosphère (micro-organismes, plantes, animaux, Homme). Il concerne aussi toutes les interactions sol-plante et plante-animal-environnement, par la prise en compte des « restitutions » au sol et à l’eau des substances minérales ou organiques, utiles ou indésirables, provenant des cultures, de l’élevage et des activités humaines.

La diversité des compétences de ses membres et correspondants permet d’assurer un bon niveau d’expertise dans des domaines aussi variés que les caractéristiques physico-chimiques et microbiologiques des sols, la nutrition minérale des plantes, des animaux et de l’Homme, la pollution des sols, de l’eau et de la chaîne alimentaire par des contaminants organiques ou minéraux, les cycles bio-géochimiques (notamment pour l’azote, le phosphore et le potassium), les interactions cultures-environnement (lumière, gaz) comprenant les bilans d’énergie et les conséquences sur le climat (séquestration du carbone, effet de serre…).

La section ne peut prétendre tout traiter et se tient donc à l’écoute des autres sections et de la demande conjoncturelle émanant de la société, pour fournir, arguments scientifiques à l’appui, son avis sur les problèmes soulevés.