Vous êtes ici

Séance commune avec l'Académie de médecine : Maladies émergentes en santé humaine et vétérinaire

07/11/2017 à 14h30
Animateur(s) :

Cette séance se tiendra à l'Académie de Médecine.

Depuis une vingtaine d’années, les maladies infectieuses que l’on croyait vaincues dans les pays développés, font un retour remarqué sous forme d’émergences comme l’infection à virus West Nile en France depuis 2001, les virus influenza aviaire hautement pathogènes dans les filières de palmipèdes en Europe de l’est et dans le Sud-Ouest de la France en 2015 et 2006 ; ou sous forme de réémergence comme par exemple la tuberculose en France depuis les années 2 000.
La séance a pour objectifs de rappeler les grandes causes de ces émergences et de discuter les modalités de surveillance. En effet, la détection précoce de ces maladies émergentes est indispensable pour intervenir le plus rapidement possible et tenter de prévenir la diffusion de ces maladies, souvent très rapide dans des territoires indemnes. La surveillance des maladies non présentes sur un territoire est toujours très difficile et aléatoire car reposant de manière quasi exclusive sur des acteurs de terrain. La surveillance syndromique, dont les principes et les applications seront présentées dans la séance, constitue un complément intéressant à la surveillance évènementielle (déclarations spontanées de suspicions cliniques par les acteurs de terrain). La veille épidémiologique est également essentielle pour la surveillance de l’apparition des maladies. Cette veille, souvent chronophage, peut être améliorée par des méthodes d’automatisation qui seront également présentées dans la séance. Enfin, l’apport et les limites des modèles prédictifs de l’apparition et de la diffusion de ces émergences, seront discutés.

Exposé(s)
Cause de l'émergence
Barbara DUFOUR
La surveillance syndromique
Jean-Claude DÉSENCLOS, Santé publique France
La veille internationale automatisée
Matthieu ROCHE, CIRAD
Évolution récente des maladies infectueuses ; quelles prédictions possibles ?
François BRICAIRE, Chef du service Maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière de Paris. Professeur à l'Université Paris VI-Pierre et Marie Curie