Vous êtes ici

Le rôle des interprofessions face à la volatilité croissante des prix sur les marchés

06/12/2017 à 14h30

Opportunité de la séance de l’Académie

Dans la mesure où la nouvelle PAC s’oriente de plus en plus vers des mécanismes qui ne font plus appel à des mesures publiques de soutien de marché, il faut s’attendre, si aucune alternative n’est mise en place, a une forte augmentation de la volatilité des prix et des revenus.
Protéger les agriculteurs de cette volatilité des prix et des revenus peut-il être le rôle des systèmes assurantiels adoptés en particulier aux États-Unis ? Mais l’assurance ne peut fonctionner que pour corriger des aspects non systémiques.
Si l’on veut éviter la généralisation de l’intégration et de la sous-traitance qui donnerait tout le pouvoir aux seules entreprises de transformation ou de commercialisation, il peut être adéquat de favoriser les relations contractuelles dans le cadre des organisations interprofessionnelles. On observe en effet des résultats très intéressants dans le secteur viticole et en particulier dans le Champagne ainsi que pour le fromage de comté. Mais on se heurte souvent à une hostilité très vive du Ministère des Finances au nom de la compatibilité avec les règles de la concurrence. 
Cette question du rôle et du positionnement souhaitable des interprofessions est en cours d’observation dans le cadre du Groupe de travail PAC animé par Gilles Bazin et Michel Jacquot.

Introduction
Exposé(s)
L’interprofession laitière face à la suppression des quotas laitiers
Jean-Paul JAMET
Le rôle de l’interprofession dans le développement de la filière française
Antoine HENRION, Président de l’interprofession des oléoprotéagineux
Les négociations interprofessionnelles dans la filière sucre après la suppression des quotas sucriers
Alain JEANROY
Conclusion
À déterminer